Un deux trois… fleurs

Un deux trois… fleurs

Un jour dans mon jardin, J’ai planté deux jonquilles, Puis un peu plus loin j’ai vu trois petites pâquerettes, Que j’ai cueillies pour faire une carte postale. J’ai collé quatre, cinq, ou six pétales pour orner ma carte. Puis un autre jour j’ai dessiné sept jolies tulipes que j’ai peintes pour faire une assiette décorative. Je me rappelle, quand j’étais petite, ma grand-mère avait brodé une nappe où elle avait décalqué des bleuets. Il y en avait peut-être huit ou neuf, je ne sais plus. Et moi j’avais brodé les dix serviettes.

Un bouquet de lilas et le printemps est là. Deux roses s’y blottissent et le bouquet grandit. Trois roses éclatantes relèvent le défi de resserrer le lien qui déjà les unit. Quatre boules de neige posent leurs taches blanches au milieu du bouquet qui voudrait être beau au milieu de la table. Vers cinq heures, quand le soir nous apporte brume et brouillard ce bouquet de fleurs éclaire la maison.

Un deux trois fleurs

Un deux trois… fleurs

J’ai une pensée pour toi, Je prends deux coquelicots, J’y associe trois boutons d’or, J’ ajoute quatre pervenches et cueille cinq marguerites, J’y joins six jonquilles et coupe sept lilas, Je cueille huit capucines, Je taille neuf roses et enfin dix iris…. C’est mon bouquet de l’amitié.

Comme le dit la chanson : je suis une fleur de province… Mais quelle belle région que la notre , pas loin du 07, Chez moi j’ai trois cotés de maison à exploiter pour des milliers de fleurs. Les premières qui ont investi cet espace sont mes quatre filles qui y ont couru, gambadé. Elles m’ont aidé (euh ! pas toujours) à bêcher, semer et planter cinq rosiers, rouges roses jaunes ,parfumés. Que j’aime mon jardin ! tous les ans il change d’aspect, tous les printemps j’y installe de nouvelles variétés. Des massifs en forme de huit avec des plants tout neufs. Avec mes petits-enfants, nous pourrons, quand le soleil sera là, faire une ronde à dix. Calculez : papy, mamie, 6 petits enfants, un qui va arriver et le soleil. Ce sera un beau bouquet , coloré, gai, joyeux.

Fleurs Un deux trois

Un deux trois… fleurs

Cet après-midi j’ai acheté une rose pour ma grand-mère, Sur la clématite deux abeilles butinaient, Et sur les pavés de la terrasse j’ai écrasé trois vers de terre, J’ai beau regardé dans la pelouse, je n’ai jamais trouvé de trèfle à quatre feuilles, Mais j’ai aperçu cinq clochettes sur chaque brin de muguet, En soulevant un pot j’ai découvert six escargots bien cachés, Et en faisant sept pas sur la droite, J’ai pu cueillir huit framboises, Ce ne sera pas assez pour le dessert du soir Je pense que nous serons neuf ou dix… alors, j’ouvrirai la boite de Vache-qui-Rit, Il y a douze parts, je crois

Un bouton vert, Deux petites feuilles naines, Trois fleurettes blanches, Quatre gouttes de rosée, Sur cinq corolles irisées, Six ornithogales, Déploient leurs pétales autour de sept pistils, A huit heures le soleil commence à décliner, Neuf fourmis, à la queue le leu vont rejoindre leur fourmilière, Dix coups sonnent au clocher, tous pétales repliés les fleurs sont endormies depuis longtemps

Atelier des fleurs et d’écriture spontanée…

Publicités

8 réflexions sur “Un deux trois… fleurs

    • C’est vrai que la nature nous gâte, et ces textes ont été écrits en préparation de la fête des fleurs de notre quartier. C’était, j’avoue, très réussi

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s