J’aimerais m’habiller de poésie

Comme on se vêt un dimanche d’un habit, j’aimerais m’habiller de poésie.

J’étalai sur ma peau
des pétales d’une fleur
qu’on appelait violette.

Il m’en fallut plusieurs,
encore et encore, cent tas et mille lots,
espérant sentir bon et voulant être chouette.

Le hibou est venu
et s’est moqué de moi,
riait de me voir nue
et retourna aux bois.

Un papillon volait
puis deux, puis trois,
sur ma peau des milliers
se sont posés, je crois.

Maintenant habillée
et joliment vêtue
de beaux reflets dorés
comme jamais je n’ai eu.

Je bougeai, j’avançai à petits pas,
collés et accrochés, il restaient là sur moi.
Je riais, j’étais fière,
je sautais, je dansais,
et sortis par derrière.
Oh zut, c’était l’hiver !
Alors ils s’envolèrent,
et moi collée à eux,
partîmes vers le soleil
à se brûler mes yeux
et leurs ailes couleur de miel.

Pour répondre à Jobougon et au printemps des poètes du 9 au 25 mars avec la Beauté pour thème.

La vérité est comme le soleil

C’est Victor Hugo qui a écrit que « la vérité est comme le soleil. Elle fait tout voir et ne se laisse pas regarder ».
Voici un conte soufi en toute liberté, avec la légèreté de son histoire, et juste son histoire pour ouvrir nos yeux sur le monde des récits et des poèmes. Je voudrais que ce mois de décembre sous le signe du bonheur, de la paix et de la liberté.

« Un épicier possédait un perroquet dont la voix était agréable et le langage amusant. Non seulement il gardait la boutique mais il distrayait la clientèle de son verbiage. Car il parlait comme un être humain et savait chanter… comme un perroquet.
Un jour, l’épicier le laissa dans la boutique et s’en fut chez lui. Soudain, le chat de l’épicier aperçut une souris et se lança brusquement à sa poursuite. Le perroquet eut si peur qu’il en perdit la raison. Il se mit à voler de tous côtés et finit par renverser une bouteille d’huile de rose.
À son retour, l’épicier, constatant le désordre qui régnait dans sa boutique et voyant la bouteille brisée, fut pris d’une grande colère. Comprenant que son perroquet était la cause de tout ceci, il lui assena quelques bons coups sur la tête, lui faisant perdre de nombreuses plumes. À la suite de cet incident, le perroquet cessa brusquement de parler.
L’épicier fut alors pris d’un grand regret. Il arracha ses cheveux et sa barbe. Il offrit des aumônes aux pauvres afin que son perroquet recouvre la parole. Ses larmes ne cessèrent de couler durant trois jours et trois nuits. Il se lamentait en disant :
« Un nuage est venu obscurcir le soleil de ma subsistance. »
Le troisième jour, entra dans la boutique un homme chauve dont le crâne luisait comme un bol. En le voyant, le perroquet s’écria :
« Ô pauvre malheureux ! pauvre tête blessée ! D’où te vient cette calvitie ? Tu as l’air triste comme si tu avais renversé une bouteille d’huile de rose ! »
Et toute la clientèle de s’esclaffer.
Deux roseaux se nourrissent de la même eau, mais l’un d’eux est canne à sucre et l’autre est vide.
Deux insectes se nourrissent de la même fleur, mais l’un d’eux produit le miel et l’autre le poison.
Certains diront en regardant les gens autour d’eux : « Ce sont des hommes comme nous : ils mangent et dorment tout comme nous. »
Mais l’eau douce et l’eau amère, bien qu’ayant même apparence, sont bien différentes pour qui les a goûtées. »

Pour commencer le dernier mois de l’année au rythme des histoires et poèmes, pour rêver en attendant les fêtes, et décorer nos maisons, embellir notre table et parfumer notre cuisine. Mon programme va se calquer certains jours aux réjouissances organisées par Chicky Poo, Petit Spéculoos et Samarian.

Couture – Sac Porte-Tarte

Pour réaliser ce sac porte tarte, j’ai récupéré 2 dos de chemises, mais on peut le réaliser dans 2 torchons…

patchcath

j’ai souligné les contours de quelques feuilles et fleurs de fils de couleurs…

patchcath

avant de suivre le tuto bien détaillé de KA,

patchcath

et voici le sakatarte terminé! jolie pochette, non?

patchcath

Je ne vous montre pas les tartes…
parce que ce n’est pas un blog de recettes…
et surtout parce qu’elles ont été mangées avant que je ne saute sur mon APN…
myrtilles d’abord, et mûres!

Le grand chantier – Courte pointe de Maurice

5ème épisode du jeu initié par Mère Castor.

Sans osciller, se soumettre à cet ordre du mois de mai, l’inéluctable.

Se laisser bercer par ce mot, et le vivre comme une poésie.

J’aurais voulu parler d’un navire quittant le Nord pour les Andes en passant par les îles Mascareignes.

Comme l’administrateur le demande, la représentation provoquée par cet arbitrage se constituera au bénéfice d’un grand nombre de noms de la page 88.

patchcath

Continuer à sortir par bottes mes tissus aux couleurs de calcaire naturel ou de chaux, de farine ou de  blé, de poussière de dolomie.

patchcath

Trouver mes toiles aux couleurs de métaux, minerais, disthène.

patchcath

Les séparer en 2 tas distractiles de différentes matières  de toutes longueurs et largeurs.

patchcath

Constituer de grandes bandes allongées de manière à utiliser l’un et l’autre.

patchcath

Je les ai souvent accolées entre elles, deux à deux, les plus courtes contre les plus larges soudées du plus beau fil, pour pouvoir faire des essais d’assemblage sans avoir l’assurance d’un bel ensemble.

patchcath

L’essentiel dans cette recherche consistait naturellement à rendre un coté vivant à cette épreuve, bon ou mauvais, sans s’écarter des proportions et des principes d’usage.

patchcath

Savoir dissimuler la violence du bleu et aplanir en conséquence la variété contradictoire des couleurs maritimes, amincir ce bec d’oiseau comme pour  polir la lame de l’épée comme un bouton de rose.

patchcath

Pas de disputation dans le choix des cristaux, des clous, des doites,

Pas de charpentier, ni tonnelier et tisserand, point de hachette ni de masse pour le bois, seule la mère, assureur du mouvement des mots, me les arrache et saura être dispache.

patchcath

A l’aide de dizaines d’aiguillées, de doitées utiles et au terme d’une existence vécue comme un siècle d’autrefois, quasi religieux, ne vivant qu’au rythme du balancier de la pendule pour … cette représentation urbaine, ce quartier de ville!

patchcath

Sans plus me contenir ni dissimuler ma joie, ce qui devait arriver… est là …Je pus respirer à pleins poumons.

Le dessus de la courte pointe de Maurice avait pris corps, un petit  nouveau… juste né …

patchcath

et les autres du  “grand chantier”sont ici et ou , , , , , , , , , , , et tralala lalère

Patchwork en Mai

Chaleur de mai, verdit la haie

patchcath

En mai, fleurit le hêtre et chante le geai

patchcath

Mai, mois fleuri, mois béni

patchcath

Le mois de mai décide la destinée de l’année.

Plus mai est chaud, plus l’an vaut.

Mai frais (ou clair) et venteux, fait l’an plantureux.

Erbinet (saint Urbin, 25 mai), le pire de tous quand il s’y met, car il casse le robinet.

S’il pleut le jour de Sainte Pétronille (31 mai), elle est quarante jours à sécher ses guenilles.

Atelier Patchwork – Carré Cathedral Window

Avec 2 carrés de tissus et 2 plus petits, pliés, puis repliés… et voici un coussin pique aiguilles, ou une décoration de Noël, ou de poignée de porte d’armoire ou de tiroir de commode,

patchcath

imbibé de quelques gouttes d’essence de lavande, ou simplement bourré de bois de cèdre, il peut protéger vos armoires des mites…

ou même, un rond de serviette, ou carnet protège-aiguilles, s’il n’est pas bourré!

patchcath

et voici les explications

Atelier Patchwork – Ma bibliothèque

Vous est-il arrivé de vous demander ce qui se passe dans une bibliothèque, une fois que les livres sont rangés et que les portes se sont fermées ? Rien !

Je ne pense pas ! Les histoires génèrent tant d’images dans nos têtes, très différentes chez les uns et chez les autres !

Le soir venu, quand les livres posés sur les rayonnages brillent dans la lueur de la nuit, les pages s’entrouvrent et un nouveau monde s’anime, les feuilles des arbres prennent des couleurs inhabituelles.

patchcath

les oies sauvages s’envolent dans le ciel et vont inviter les étoiles à se rapprocher des fenêtres,

patchcath

Les poissons nagent en dehors de l’eau, certains se transforment en fleurs magnifiques,

patchcath

et les papillons volent tout près du bout du nez des chats,

patchcath

et le dragon a étalé sa queue sur le haut du rideau pour dormir encore un peu et se reposer de sa rude journée avec les enfants.

patchcath

Voici ce qu’il se passe dans une bibliothèque pendant la nuit,

patchcath

ce sont les chats et la petite sorcière qui me l’ont dit cette année-là.

Atelier Patchwork – Vert

Un proverbe dit: « Le soleil de mars donne des rhumes tenaces. »

C’est sûr! Les fleurs se font de plus en plus belles, le vent ballade les pollens au gré de ses ardeurs, et si peu qu’on soit allergique…. atchoum, atchi, atchâââ… (oui, oui, on a tous une façon différente d’éternuer!) on a toujours un mouchoir à la main!

Aujourd’hui, c’est la Saint Patrick, alors c’est du vert que je vais vous montrer!
C’est un patch que j’ai réalisé à l’Atelier, le thème portait sur les oiseaux, et dans cet alignement de bandes vertes, il n’y a que les becs qui sortent des roseaux.

Des roseaux qui ne font pas éternuer!

patchcath

Patchwork 3D – Origami

J’aime donner de la vie aux ouvrages patchwork; avec le matelassage, mais  en ajoutant aussi du volume, ce que j’appelle de la 3D.

Ce tableau est composé de blocs log-cabin, découpés en leur milieu puis ré-assemblés.

Des fleurs et des feuilles en volume ont été  pliées dans des carrés de tissus, comme on le fait avec le papier dans l‘art de l’origami, puis maintenues dans la couture des blocs.

patchcath

Je ne pouvais pas loupé ce rendez-vous aujourd’hui!

Atelier Patchwork – Tissage et tressage

Ce soir-là, nous avons commencé par du tressage avec du papier:
nous avons , chacune, choisi deux pages de pub, trouvées dans un magazine, de teintes très différentes,
les pages furent placées l’une sur l’autre, devant nous, sur la table;
le haut de la première page fut collé sur la table sur toute sa largeur, et le coté gauche de la deuxième page collé sur toute sa hauteur;
puis elles furent respectivement découpées en 3 ou 4 bandes dans le sens de la hauteur pour la première (sauf sur 1cm du haut qui le maintient sur la table),
et dans le sens de la largeur pour la deuxième page (sauf 1cm à gauche)
et nous avons tisser les pages…

pas si facile que ça! le tissage de bandes irrégulières, arrondies, est difficile à maintenir à plat, par ex.

Nous avons recommencé un tissage à 3 couleurs, avec des bandes droites et de même largeur, cette fois-ci:
on a d’abord tracé un triangle équilatéral de 40cm de côté sur la table , ou sur un grand carton,
et maintenu 4 bandes de la première couleur sur le milieu d’un premier côté du triangle,
puis fait de même pour les 2 autres couleurs sur les 2 autres côtés
C’est un tressage, cette fois-ci, très particulier; les parties apparentes des papiers ressemblent plus à des losanges, et donnent une impression de cubes empilés

Alors nous sommes passées au tissage textile, en choisissant nos couleurs, nos rubans ou nos bandes à tisser,
et voici ce que donne le tissage de 2 longues bandes, dont le recto est différent du verso.patchcath

patchcath

Atelier Patchwork – Pochette surprise

Cette pochette surprise obtenue d’un simple pliage de carré, ici obtenue d’un pliage de mouchoir
à porter au poignet d’une communiante ou d’une mariée

Pliage mouchoir Pochette surprise

là, pour contenir une dent tombée, à mettre sous l’oreiller, en attendant la petite souris!

Atelier pliage Pochette surprise

ou assemblée aux couleurs de Noël pour présenter des friandises

Pochette surprise Noel

je l’ai remplie de noix et de noisettes

Pochette surprise Noel