Le traîneau continuait de filer

Le traîneau continuait de filer. Le fouet claqua, les chiens répondirent par des hurlements.

Le traîneau continuait de filer

La neige formait un rideau épais, le ciel était noir. Pour la première fois, elle fut tentée de se lamenter sur son sort. Elle glissa la main sous ses épaisseurs de fourrure, lentement, pour s’assurer que l’aléthiomètre était toujours là, puis, avec la plus grande prudence, elle sortit le petit tube de la mouche-espion, qu’elle introduisit à l’intérieur de sa botte fourrée et adopta une position mi-confortable mi-utile pour le laisser glisser tout au fond, jusqu’à le coincer sous le pied de son caleçon long en peau de renne. Épuisée par la peur et le froid, elle se recoucha et ne tarda pas à sombrer dans un sommeil agité.

Elle fut réveillée par un changement de rythme du traîneau. Il avançait doucement et, en ouvrant les yeux, elle vit filer au dessus de sa tête une succession de lumières éblouissantes, à tel point qu’elle dut abaisser sa capuche sur son front. Malgré le froid glacial et la raideur de ses membres engourdis, elle parvint à se redresser suffisamment pour constater que le traîneau passait entre deux rangées de grands poteaux, dont chacun supportait une puissante lampe ambarique. Puis il franchit un portail en métal, situé tout au bout de cette avenue de lumières, pour pénétrer dans un immense espace dégagé, semblable à une place de marché déserte ou à une arène. Le sol était entièrement plat, lisse et blanc, sur une centaine de mètres. Tout autour se dressait une haute clôture métallique.

Extrait de « A la croisée des mondes » de Philip Pullman, un autre monde pas si loin du nôtre.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s