Palette et Plume d’expression fragile

Palette et Plume d’expression fragile

Pour nourrir l’âne, on devait aller chercher le foin,
Alors on a marché longtemps, pourtant ce n’était pas loin.
Là dans l’air brûlant de l’après-midi, elle a perdu ses escarpins,
Et les moustiques dansaient avec les maringouins,
Tourbillonnaient et nous piquaient avec soin sans besoin,
Tant et si bien qu’on a fini par arriver chez les pingouins.
Enfin, on vit leurs œufs.

Elle les a peints de couleurs vives, fallait voir ses frusques.
Trop pressée, elle faisait des mouvements brusques,
Puis se grattait la tête, mettait ses cheveux en lambrusques,
Lentement elle se grimait la face comme chez les étrusques,
Une envie soudaine de se donner un air de mollusque !?
Magnifique Apolline que rien n’offusque
Et n’émeut, ou juste un peu.

D’ailleurs il faudra la convaincre et qu’on l’emmène
Effectivement dans cette maison spéciale pour schizophrènes
Xénélasie exigée de ce monde par de méchantes graines.
Patiemment on en a déjà parlé de sa dégaine et de cette gêne
Ressentie, rarement appréciée de certains par dizaines.
Elle paraît prendre ces remarques comme une rengaine,
Semble se jouer de tout ce qui se dit autour de ça, l’inhumaine.
Seulement le jour viendra, elle sait, en est certaine,
Ici, avec les gens qui l’aiment, elle se sent forte comme un chêne
Oublie qu’elle n’est pas reine dans son domaine,
Nargue d’un pied de nez et fait un vœu.

Faut pas croire, elle se battra, se démènera l’énergumène.
Rien ne sera facile, faudra peut-être demander de l’aide urbaine.
A moins que… j’ai une idée ! aucune n’est vaine.
Gauchement, mais rapidement je lui tricoterai une mitaine
Illico elle l’enfilera voulant ressembler à Philomène
Lèvera la main et prendra, encore une fois, son air froid qui m’enchifrène,
En attendant, on ne fait pas toujours ce qu’on veut.

C’est ma participation à L’agenda Ironique de mai proposé et hébergé cette fois-ci chez Palette d’expressions et la Plume Fragile au rythme résonnant des mots perdus et retrouvés, imposés pas facile à placer avec une certaine idée d’Apollinaire, mais là on fait ce qu’on peut !

10 réflexions sur “Palette et Plume d’expression fragile

    • Oh « l’exquise au frêne » c’est mieux, et quand tout s’enchaîne pour l’AI Ravissant nos yeux et notre vue, turlututu 😉 Merci ici CahChasire

  1. Pingback: En mai, lisez Lambrusque, votez Maringouin ! | Carnets Paresseux

  2. Pingback: Agenda ironique de mai : des petits votes ludiques ! | Palette d'expressions

  3. J’aime l’idée de se retrouver chez les pingouins, et d’aller peindre les oeufs chez eux 🙂
    C’est l’extraordinaire de l’agenda qui nous mène un peu partout et ailleurs en même temps ! 🙂

  4. Xénélasie, effectivement, c’est « de saison », malheureusement. Et Philomène, ah Philomène, est-ce qu’elle se trouve dans les prénoms épicènes d’Amélie ? merci pour les petits clins d’œil personnels dans le titre de ton histoire !

    • Ah Philomène, épicène peut-être après tout, j’aurais pu choisir Célimène, ç’aurait été plus chantant aussi charmant, mais celui-là était plutôt le prénom de plusieurs de mes aïeules qui tricotaient beaucoup et très bien 😉 Xén…sie aussi pourrait être un joli prénom s’il n’avait pas cette monstrueuse définition, mais il était surtout là pour l’acrostiche 😉 Merci pour cet AI de ce mois

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.