Légende de la Sorcière

Elle est suspendue dans notre maison depuis …tout le temps, je crois! Elle tourne au gré des courants d’air.

patchcath

La légende dit: « à l’hiver finissant, la Sorcière enfourche son balai et sort de son bois pour combattre et chasser l’hiver afin de laisser la place au printemps. Il est de tradition de la suspendre dans la maison, symbole de bienvenue et de renouveau »

Oh, la! Elle était bien poussiéreuse, ma foi!

Tiens! Regarde-la de plus près maintenant!

patchcath

Juste fabriquée à partir de restes de tissus,de laine, de petits morceaux de bois récupérés, la tête en poterie peinte à la main (un vrai maquillage de sorcière, non?)

Début avril ensoleillé

Encore un dimanche ensoleillé, on est bien… après un tour dans le jardin

patchcath

on a plein d’idées… des envies de nouveautés

patchcath

patchcath

assez de lumière pour choisir les tissus des profils

patchcath

et un petit goûter bien apprécié

patchcath

Tulipes et bouton de pivoine au jardin, mandarines, gâteau aux pommes, lentilles germées et bouillon de poireau sur la table

Patchwork – Poisson d’avril

Eh bien oui, je vis au milieu de mes bouts de tissus, ça me détend! et j’ai remarqué que j’étais entourée de poissons.

Poissons d’avril, ils le seront aujourd’hui! je le ai pris dans mes fils et je vous les offre.

patchcath

dans une construction cathedral windows

patchcath

dans la chevelure de mon portrait à la manière de KR

patchcath

et dans ma bibliothèque, ah oui! il faudra que je vous en parle et vous la montre entièrement…
et vous voyez, il n’y a pas que des poissons!

Atelier Patchwork – Portraits 5

On va réaliser notre portrait à la manière de Katherine Roumanoff  cette fois-ci.

Tout en s’aidant de nos photos et de nos croquis de portraits déjà tracés, et à partir de 4 feuilles de papier de couleurs différentes, on va découper l’ovale de notre visage dans une des 4 couleurs (et le cou), les cheveux et la bouche dans une 2ème couleur, les yeux dans la 3ème et les lunettes, sourcils… dans la 4ème .

Autant de fois qu’on le voudra, jusqu’à ce que la forme de la bouche, des yeux, de la chevelure convienne.

On cherchera des tissus colorés et à gros motifs comme KR, de textures différentes si on le souhaite et on découpera alors dans nos tissus d’après les gabarits de papier. On pourra renforcer les tissus les plus fins. Le tout sera maintenu à l’aide d’aiguilles sur un support rigide, pour pouvoir incliner le travail d’accrochage en cours et prendre du recul pour observer l’ensemble et modifier l’emplacement des pièces si besoin.

patchcath

Quelques feuilles sur les cheveux, des fruits sur les joues et une coccinelle pour la bouche

patchcath

Des unes commencent à placer le nez, d’autres les cheveux….

patchcath

Là, ce sont la bouche et les pommettes d’abord! 

patchcath

Choix des tissus, et découpage délicat, affaire à suivre…

patchcath

Nous étions 5 à partager ce grand moment de détente, du pur plaisir! Nous nous sommes quittées ravies.

Atelier Patchwork – Rencontre des mercredis soirs

A l’atelier, on ne travaille pas toutes au même rythme et on revoit les explications pour les absentes et les retardataires…

Le visage à la manière de Voutch est terminé,

Plusieurs broderies à la  façon de Fompeyrine, avec de très jolis poèmes composés des mots et des noms de ceux qu’on aime, décorent des anciens mouchoirs

et pour à la manière de Picasso, seul le croquis est en place pour la plupart.

On va essayer de se pencher sur les 2 thèmes de l’année sur une même soirée

On relira ou assimilera les consignes sur les portraits pour en faire le maximum dans la 1ère partie de soirée, puis l’assemblage des blocs en fin de séance pour arriver au matelassage en temps voulu.

J’avais relevé les profils de chacune en ombre chinoise….. et les voici à la manière de ….Sylvia Einstein

patchcath

une soirée de fous rires!

Atelier Patchwork – Portrait à la manière de …PP

Une façon de faire: mon croquis à la manière de PP tracé, j’ai choisi les tissus. Le profil sera plus clair que la moitié de face.

J’ai découpé mon croquis, et reporté chaque pièce sur les différents tissus,
et j’ai juste posé les lunettes en papier…

patchcath

Au rendez-vous, comme tous les mercredis soirs, nos travaux avancent.
Chacune présente ses ouvrages en cours….

patchcath

les croquis sont faits…

patchcath

patchcath

à chacune son rythme…

patchcath

et quand on aime, on ne compte pas…………

patchcath

petit ouvrage deviendra grand!… eh, y’en a encore combien?

puis pour une prochaine  » à la manière de »… il y a eu distribution de papiers de plusieurs couleurs……..

Atelier Patchwork – Portraits… à la manière de BF

Les portraits de Norma, Nicole et Marie-Jo, à la manière de BF, sont terminés

patchcath

elle n’a brodé que des pensées douces et tous les prénoms de ses enfants, petits-enfants

patchcath

elle a juste noté les parties de son visage de toutes les couleurs sur le tracé que sa fille lui avait préparé

patchcath

et sur sa chevelure de sa jeunesse, elle a brodé les mots d’un très joli poème dont l’auteur est inconnu:

Vieillir en beauté, c’est vieillir avec son cœur;

Sans remord, sans regret, sans regarder l’heure;

Aller de l’avant, arrêter d’avoir peur;

Car, à chaque âge, se rattache un bonheur.

Vieillir en beauté, c’est vieillir avec son corps;

Le garder sain en dedans, beau en dehors.

Ne jamais abdiquer devant un effort.

L’âge n’a rien à voir avec la mort.

Vieillir en beauté, c’est donner un coup de pouce

À ceux qui se sentent perdus dans la brousse,

Qui ne croient plus que la vie peut être douce

Et qu’il y a toujours quelqu’un à la rescousse. 

Vieillir en beauté, c’est vieillir positivement.

Ne pas pleurer sur ses souvenirs d’antan.

Être fier d’avoir les cheveux blancs,

Car, pour être heureux, on a encore Le temps.

Vieillir en beauté, c’est vieillir avec amour,

Savoir donner sans rien attendre en retour;

Car, où que l’on soit, à l’aube du jour,

Il y a quelqu’un à qui dire bonjour.

Vieillir en beauté, c’est vieillir avec espoir;

Être content de soi en se couchant Le soir.

Et lorsque viendra Le point de non-recevoir,

Se dire qu’au fond, ce n’est qu’un au revoir.

Nos Portraits – 4

Nous nous sommes munies d’un miroir pour observer les portraits sélectionnés de Picasso, puis, à notre tour, avons essayé « à la manière de »…  c’est compliqué, nous n’osons pas…  et humblement, nous avons plié nos croquis de face et de profil sur la longueur du nez et accolé ces moitiés de croquis nez contre nez, c’est original, nous sommes assez satisfaites de notre essai et des résultats bizarres; c’était une bonne idée!

Nos Portraits – 3

A la manière de caricature comme Bertrand Fompeyrine , en relevant par des tracés légers les limites visibles en superposant la photo et une feuille de papier à travers une vitre ou au dessus d’une lampe : des visages de BD apparaissent.
Puis à partir de la photocopie de cette caricature, « dépôt » de fils imaginaires légers au crayon repassant sur ce traçage comme s’ils étaient épinglés d’un bord à l’autre de ce dessin.
Sur le tracé du 2ème portrait, on a écrit  à la manière des élèves de Bertrand Fompeyrine, des mots inspirés de nos activités de l’instant : comme on travaillait en musique, en mangeant des chocolats, notre côté poète prit le dessus… on a recopié les citations lues sur les papiers de papillotes