Agneau tout nu

C’était à mon tour d’habiller l’agneau tout nu.

Pour cette peluche j’ai confectionné un bonnet, un petit gilet, et des petites sandales. Tous faits petit à petit… rang après rang… en essayant très souvent sur la peluche… et en défaisant parfois.
J’ai commencé le gilet par le tour de cou, le bonnet par le haut avec cinq mailles et tricoté comme un béret sans oublier les ouvertures pour faire sortir les oreilles, puis les chaussons pour lesquels j’ai adapté les explications chaussons sandales BB que vous trouvez ici.
Pour les gros pieds de cette peluche, les sandales sont tricotées tout en jersey et j’ai remplacé le bourrelet de bord de semelle par un rang au point mousse.

45g de fil à tricoter ont suffi avec des aiguilles n°3,5 pour l’ensemble.

Pour le grand défi de Noël éco-responsable sur une idée de Stella mes petites créations et le défi de Serial Crocheteuses 510 chez Isabelle Kessedjian sur le thème des rayures.

Cagoules pour préserver du froid et prévenir des maux d’oreilles

Des cagoules pour préserver du froid et prévenir des maux d’oreilles.


J’en ai tricotées deux pour mes petits savoyards avec de la laine aux mille étincelles.
Pour la plus petite, comme il ne me restait pas assez de laine multicolore, j’ai tricoté les bord en côtes de couleur bleu uni assortie.
Il faisait encore chaud quand ils les ont essayées au début de l’automne, mais elles leur plaisaient.
« On pourra nous repérer quand nous serons perdus dans la neige » ont-ils dit en riant, et ils les ont gardées sur la tête le temps d’un long fou-rire.
C’était bon, leurs rires valaient tous les mercis du monde.

D’autres cagoules pour préserver du froid et prévenir des maux d’oreilles sont en cours. Les explications en différentes tailles de ces cagoules sont ici.

C’est ma participation au grand défi de Noël éco-responsable sur une idée de Stella mes petites créations.

Bébé s’annonce pour Noël

Bébé s’annonce pour Noël.

Rayons de soleil assurés pour les parents en cette saison froide et blanche qui arrive.

Alors pour fêter son arrivée et couvrir ce petit être de chaleur, j’ai retrouvé mon modèle éternel et indémodable de brassière tricotée d’une seule pièce avec une toute petite variante cependant.

Et puisque la saison ne sera peut-être pas trop blanche, j’ai pioché dans mes restes de laines, deux fils à tricoter presque blancs, une laine ivoire et une autre mouchetée de mille étincelles aux couleurs tendres.

La variante apportée à ce modèle consiste à exécuter les rangs de couleur dominante en jersey plutôt que tout au point mousse, et voici ce que ça donne.

Les explications complètes de cette brassière sont sur la page ici.

Pour le grand défi de Noël éco-responsable sur une idée de Stella mes petites créations.

 

Fabuleuse ambiance du mois chaud

Fabuleuse ambiance du mois chaud s’est estompée,

la maison s’est vidée, les deux A sont arrivées, venues hier soir pour souper, les mains chargées, une pour le père, une pour la mère, il a tout sifflé, elle a partagé, ils ont apprécié, et pour discuter avec N surtout, qui était là depuis peu elle-aussi, mettre au point certaines choses et écouter pour réussir leur voyage et leurs vacances, puis partir sous l’orage et la pluie de la nuit. On a parlé de mémoires, on a souri de nos histoires, elle a demandé à les avoir et j’ai cherché, n’ai rien trouvé, en ai rêvé, n’ai pas dormi. Seule la pluie est restée ce matin et apporte la fraîcheur dans l’air et dans ma tête. Pain et café chauds, idées fraîches et nouvelles recherches, grand sac coincé dans petit coin, perles brodées sur velours défraîchi à raccourcir. L’autre N va être contente, depuis deux ans allait nue sans doute.

Ah j’en ai connues des lunes

Ah j’en ai connues des lunes…

L’une et l’autre se ressemblent vraiment, tellement pareilles, quasi identiques,
L’autre lune est plus grande et grosse, volatile et liquide, presque élastique
Blanche et bleue et fort sympathique.

Toutes trois se tournent autour depuis toujours sur des orbites concentriques,
Les jumelles dans un sens et l’autre dans l’autre, à des distances kilométriques
Comme des êtres excentriques.

L’une et l’autre en lucioles évoluent au-dessus du sol
L’autre lune si énorme ne montre d’une partie de sa fiole,
Juste une coupole.

Fallait-il être jobastre pour venir ici sur l’aire et vivre sur cet astre.
Au début ça m’a flanqué les boules et des coups dans l’hypogastre,
Mais avec quelques piastres, on y est arrivé sans trop de désastres.

L’important ce n’est pas d’où l’on vient, de Castres ou d’ailleurs
C’est d’être bien à l’intérieur, et respirer à pleins poumons un air meilleur
Pour être gai dans notre cœur.

« Surprise » m’avait-il dit et me l’avait promis pour mon anniversaire,
Dam’ sans penser à la pierre angulaire, j’espérais pas plus qu’une soirée culinaire,
Mais trois lunes à la fois, et la lumière à mes pieds, quelle affaire
Car depuis, nous vivons sur Sol’aire.

Je n’ai rien demandé, et sans la décrocher, il a su m’y emmener,
Loin de ce monde vain, quand d’autres y sont restés et peuvent tous aboyer,
Mais à ce roc doré, mon cœur s’est accroché,
Et reste énamouré.

Si pour être en équilibre, il faut trois pattes à un canard
Ou pour sembler heureux, se goberger de caviar,
Pour moi, c’est simple, pas compliqué et sans homard
ce sera choucroute au lard… et beaucoup d’art.

Le hasard nous a déposés là, au gré des vents et sans tourment.
Nous sommes partis avec un chien, un chat et avons eu trois enfants
Un noir, un blanc et le troisième, j’sais plus comment,
On a plus la forme d’antan, mais avant c’était avant assurément,
Et tous sont bien contents, puisqu’ils ont fait nos petits-enfants.

Ce dont j’vous cause, c’est y a longtemps, car aujourd’hui
Les lunes sont là en plein midi et même la nuit… pour faire joli
Dans le décor. Le sol, l’aire et l’air en sont remplis
De gens d’ici, des autres d’ailleurs et ceux qui rient
Et moi je prie

Je n’ai rien pris, il a suffit d’un pas, un pas de toi vers moi, et un de moi vers toi, nos doigts levés montraient ce là, pour un voyage de miel on y rêvait déjà. Quand l’un posa le pied, l’autre l’a suivi, toi et moi ici de là-bas partis.
Pourtant le 21 ils étaient trois, partis de là et aluner ici. Ils parlèrent d’un sol gris et tout dégarni, ils n’ont pas vu tout ce qu’on voit, surtout celle-là, toute verte à deux pas, et qu’il y en avait trois.
Au fait, trois quoi ? Trois lunes ? trois astres ? trois pas ? Les valeurs d’ici on ne les connait pas, mais en tous cas, on est tous là, venus y vivre et on mourra. Loin de tout ça, Belle Bleue là-bas, on la voit notre Terre d’avant derrière nos toits.

Ce sera ma participation à l’Agenda Ironique de Juillet en hymne à la Lune proposée par Louise deMathurinades. En illustration, quatre petits falzars que j’ai cousus pour cacher quatre petits pétards. Ah j’en ai connues des lunes !

et les autres textes sont là.

Patience active

Patience active

Parce que j’avais sûrement des ouvrages plus urgents
A confectionner, j’avais oublié ce gilet au fond d’un sac à
Tricot. Et quand j’ai repris à nouveau ce travail en mains,
Il se passa quelque chose d’extraordinaire, la laine était douce
Et les mailles courraient sur les aiguilles…
N’empêche que j’ai ressenti le besoin d’en parler,
Causant de tout ça et couchant des mots ici m’a fait du bien,
Et j’ai même mené à bout d’autres ouvrages en parallèle
Avec ce boulet toujours posé très près de moi et bien visible,
Chauffant mes genoux tant les morceaux sont larges et longs,
Tricotant des soirs et des matins, presque sans relâche…
Il est quasiment terminé aujourd’hui, je
Viens de remonter les mailles pour l’encolure
Et je coudrai une fermeture éclair sur le devant.

Patience active. J’ai écrit ces mots il y a quelques jours. Simplement. Je pensais qu’il était bon d’en parler. Et Jo m’avait encouragée par ces deux mots et sa définition positive. Merci, boulet est beau et va très bien.

Couleur framboise – Petit gilet sans manche

Couleur framboise – Petit gilet sans manche

Couleur framboise - Petit gilet sans manche

Fourniture une paire d’aiguilles n°3 et 2 pelotes de fil à tricoter assorti. Il ira à un bébé de 6 mois, même un peu plus grand.

Devant gauche :

Monter 58m et continuer tout au point mousse.

Tricoter 6 rangs

Au 7ème rang, tricoter 52m, laisser 6m sur l’aiguille gauche, retourner le travail et passer le fil entre les deux aiguilles de manière à faire le 8ème rang sur les 52m.

Au 9ème rang, tricoter 45m, laisser 13m (7+6m) sur l’aiguille gauche, retourner le travail et passer le fil pour faire le 10ème rang sur les 45m.

Au rang 11, tricoter 32m, laisser 26m (13+7+6m) sur l’aiguille gauche, retourner le travail et passer le fil pour faire le rang 12 sur les 32m.

Tricoter les rangs 13 et 14 en entier sur les 58mailles.

Tricoter 6fois ces 8 derniers rangs (du 7ème au rang14) pour faire le devant gauche du gilet.

Dessus épaule gauche :

Au 63ème rang, laisser 6m sur l’aiguille gauche, retourner le travail et passer le fil entre les deux aiguilles de manière à faire le 64ème rang sur 20m.

Laisser les 32m de l’aiguille gauche en attente (sur une aiguille annexe), on les reprendra pour le dos et retourner le travail et passer le fil.

Au 65ème rang, tricoter 13m, laisser 13m (7+6m) sur l’aiguille gauche, retourner le travail et passer le fil pour faire le 66ème rang sur les 13m.

Aux rangs 67et 68, tricoter 26m.

Tricoter 6fois ces 6 derniers rangs (du 63 au 68) pour faire le dessus de l’épaule gauche.

Dos :

Tricoter, comme au 7ème rang et laisser 6mailles sur l’aiguille gauche, retourner le travail et passer le fil, tricoter les 20m et reprendre les 32m laissées en attente sur une aiguille annexe.

Puis, comme pour le devant continuer en reprenant au rang9.

Tricoter en tout pour le dos 12fois ces 8rangs décrits pour le devant gauche.

Dessus d’épaule droite :

Tricoter comme pour la manche gauche, soit 7fois les 6rangs décrits du rang63 au rang68, en laissant, sur une aiguille annexe, 32m que l’on reprendra pour le devant droit.

Devant droit :

Reprendre comme pour le dos et tricoter 7fois du rang7 au rang14, en reprennat les 32m laissées sur une aiguille annexe.

Puis tricoter 6rangs sur les 58m et arrêter toutes les mailles

Couleur framboise - Petit gilet sans manche

Finitions :

Coudre deux boutons pour fermer le gilet et crocheter 2brides en face de chacun d’eux, rentrer les fils et c’est fini.