Des chaussons pour Marceau

Des chaussons pour Marceau

Des chaussons pour Marceau

Des restes de laine fine bleu et jaune pâle

Et des aiguilles de numéro 2 ou 2,5

Seulement du point mousse avec le bleu et point jersey avec le jaune.

Commencer avec la laine bleue monter 35mailles.

Habilement tricoter 8rgs mousse en augmentant 4m tous les 2rgs de la façon suivante :

Au rg1  tricoter à l’endroit comme ceci: 1m lisière, 1jeté, 16m, 1jeté, 1m, 1jeté, 16m, 1jeté, 1m.

Un rang de retour (rang2) tout à l’endroit.

Simplement au rg3 tricoter à l’endroit: 1m lisière, 1jeté, 17m, 1jeté, 3m, 1jeté, 17m, 1jeté, 1m.

Sans rien changer, tricoter le retour (rang4) à l’endroit.

On tricote le rg5: 1m lisière, 1jeté, 18m, 1jeté, 5m, 1jeté, 18m, 1jeté, 1m et le rg6 à l’endroit.

Ne pas oublier les augmentations du rg7: 1m, 1jeté, 19m, 1jeté, 7m, 1jeté, 19m, 1jeté, 1m.

Sans compliquer, tricoter le retour à l’endroit pour finir la semelle.

Prendre le jaune pour un petit bourrelet de 6rgs en jersey

On prend le fil bleu et les mailles sur une aiguille annexe pour fermer le bourrelet jaune.

Un regard ici pour aider dans cette manipulation.  Continuer et tricoter 7rgs endroit.

Maintenant le dessus de pied: 17m, 4x2m ens, 1m, 4x2m ens, 17m. Retour à l’endroit.

Amoindrir encore et tricoter 13m, 4x2m ens, 1m, 4x2m ens, 13m. Et tricoter 1rg endroit.

Rabattre de la façon suivante: 10m, arrêter 15m, tricoter 10m.

Côté1 de cheville, tricoter 9rgs mousse sur ces 10 premières m du rg, puis arrêter ces 10m.

Enfin reprendre les 10m restantes et augmenter 16m côté milieu du chausson pour la bride.

Avec un trou-trou sur cette bride au 4eme rg à 3m du bord, tricoter 9rgs mousse sur ces 26m.

Un 2eme chausson tricoté en vis à vis.

Enregistrer

Enregistrer

Le coffre est ouvert

Le coffre est ouvert.

Le coffre est ouvert

Oui, le coffre à souhaits est ouvert. A-t-il été ouvert ou s’est-il ouvert tout seul ? Je ne saurais le dire, bien sûr, puisque je n’étais pas là. Je repassais et j’arrive juste. Passe-poil, le chat, jouait avec ma patte-mouille et m’a attirée ici. Ces pattes sont humides et son poil passe partout.  Oh si c’est lui, misère, il a intérêt à filer droit. Ce n’était pas un coffre-fort, non, un truc tout simple, et je vois bien que ça n’était pas comme ça avant.

Avant quoi ? Ben, il y a peu de temps, j’aplatissais les lisières et suivais le droit-fil sur le linge que je pliais. Regarde et respire. L’air est envahit d’odeurs pâles et de couleurs tendres. Je ne peux pas définir correctement ce qui est apparu. Sans appât rance et de belle apparence. Ça se sent pourtant et ça se voit pour sûr. C’est léger et agréable. Y es-tu sensible? Bof. Vois, ces volutes roses, bleu mauves et orangées qui s’en échappent et qui grandissent. Tiens une petite maison s’élève au dessus d’une brume, la vois-tu maintenant ?

Le coffre est ouvert

Oui. La petite maison, c’est important. C’est le principal pour être à l’abri. Son toit est un livre. Oh ! Les livres qui s’ouvrent et qui étalent leurs pages. Certaines s’en détachent. Il n’y a pourtant pas de courant d’air. Les collines qui se forment ont un air de velours vert. Elles se retournent et offrent des pages à l’intérieur. Des cahiers en tissus comme mes portes-aiguilles. Des mots sont brodés. Lis, les phrases deviennent des poèmes au fur et à mesure que tout grandit. J’étends les bras sur mes aiguilles. Du point mousse pour les bordures, et de la mousse à l’orée du bois. Des arbres apparaissent près d’une barrière, des feuilles tombent et jonchent le sol, des graines ont germées, des tiges poussent et bourgeonnent, leurs feuilles et des fleurs éclosent. Des pétales s’en détachent et s’envolent. Je tourne sur moi-même et regarde en l’air. Des champignons éclatent, le pollen vole emporté vers les nuages en boules de coton. Je ne respire plus depuis un moment, mes oreilles bourdonnent, les muqueuses de mon nez et ma gorge sont irritées, les yeux me démangent et soudain j’éternue violemment. Tout à disparu. Je ne peux rien vous montrer. Il ne reste plus une miette. J’étais toute seule. Mais vous me croyez, hein, que tout peu disparaître après un éternuement ? J’ai cherché pour vous montrer et ça ressemblait un peu à ça.

Le coffre est ouvert

Chez Monesille, cette fois, ce sont les fous qui ont rendez-vous pour l’agenda ironique, c’est ici, et c’est un dessin des chosettes qui m’a inspiré. A tes souhaits, qu’on me dit quelquefois, mais mon plus grand souhait c’est que ce pollen arrête de voler dans les rayons du soleil, ça me rend folle.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Brassière arc en ciel au point de vagues

Brassière arc en ciel au point de vagues

Brassière arc en ciel au point de vagues

Fournitures
2 aiguilles n°2,5
Plein de restes de laine de toutes les couleurs (soit presque 2 pelotes de 50g)

Points employés
Point mousse
Cotes 2×2, cotes 2×1 et cotes 1×1
Point de vagues (sur un multiple de 13m ) :
R1 : tout à l’end,
R2 : 2 fois 2m ens à l’end, 1m env, *1jeté, 1m env* répéter 3fois de * à *.
R3 : tout à l’endroit,
R4 : tout à l’envers.

Brassière arc en ciel au point de vagues

Explications
Corps
Monter 194m avec des aiguilles n° 2,5 et tricoter 4rgs au point mousse (on changera de couleur tous les 4rgs).
Continuer au point fantaisie (on a 14 motifs vagues) en commençant le rang par 5m au point mousse et en le terminant par 5m au point mousse (et ceci à tous les rangs pour former une bande de boutonnage) pendant 14fois 4rgs de vagues.
On continuera sur les 57 premières m du corps pendant 3 fois 4rgs de vagues sans oublier de faire la bande de boutonnage et on laisse en attente.
Puis, ce sera sur les 78m centrales du corps que l’on tricotera pendant 3fois 4rgs de vagues avec les mêmes couleurs que sur le morceau précédent et on laisse en attente.
Enfin, c’est sur les 57 dernières m du corps que l’on tricote pendant 3fois 4rgs de vagues avec les mêmes couleurs que sur le morceau précédent sans oublier de faire la bande de boutonnage et on laisse en attente.

Brassière arc en ciel au point de vagues

Manches
Monter 44m et tricoter 4rgs au point mousse (on changera de couleur tous les 4rgs).
Continuer au point fantaisie en répartissant 10augm sur le 1errg (on a 4motifs avec 1 m lisière en début et en fin de rang) pendant 13fois 4rgs de vagues.
Pour que ce soit joli, arrangez vous pour que les 4 premières et dernières couleurs soient de la même couleurs que le corps.
Laisser en attente et tricoter la 2ème manche.

Brassière arc en ciel au point de vagues

Empiècement
Reprendre les mailles du corps et des manches de la façon suivante :
D’abord les 57 premières m du corps, et toutes les mailles d’une manche, puis les 78m suivantes du corps, et toutes les mailles de la 2ème manche, puis les 57dernières m du corps.
Répartir 82 diminutions et continuer en cotes 2×2 (sans oublier de faire la bande de boutonnage de 5m au point mousse en début et fin de rg) pendant 8rgs.
On fera une boutonnière au début du 3ème rg à 3m du bord.
Répartir 52 diminutions et continuer en cotes 2×1 pendant 6rgs.
Répartir 52 diminutions et continuer en cotes 1×1 pendant 4rgs.
Puis répartir 18 diminutions et faire une boutonnière au début de ce rang à 3m du bord et continuer en cotes 1×1 pendant 5rgs.
Et rabattre toutes les mailles.

 

Assemblage
Coudre le dessous des manches en couture invisible.
Croiser les dos l’un sur l’autre et coudre 2 boutons plats sur le coté en face des boutonnières (environ 4cm du bord).

C’est avec bonheur que j’ai fait cet ouvrage. C’est avec plaisir que je vous invite à le tricoter à votre tour. Même si aucune naissance n’est annocée, prenez votre temps, et le moment venu, vous l’aurez sous la main.

Enregistrer

Espèce d’Espace heureux et pas si petit que ça

Espèce d’Espace heureux et pas si petit que ça

Espèce d'Espace heureux et pas si petit que ça

Plusieurs roses déjà et du vert aussi.
Il fait un peu sombre ici.
Un peu de bleu, beaucoup de blancs.
On a bien chaud là-dedans.
Et des jaunes maintenant, très jolis.
C’est décidé, j’utiliserai tous les coloris.
Du jaune paille au presque beige, c’est bien comme ça.
Celui-ci, jaune canari, ou celui-là, jaune mimosa,
Et cet orange, aux teintes de feu,
Il y en a peu, on fera ce qu’on peut.
Je suis dans ma malle à laines et je trouve.
Du violet et du marron, pourquoi pas.
Je suis à genoux et le dos rond, ça n’en finit pas.
N’importe quels restes, je vais les épuiser.
Penchée en avant je jette vers l’arrière.
Mini pelotes un peu défaites,
Mes aiguilles auront vite fait de les manger.
L’amorce du fil pendouille comme un tentacule fatigué.
Je ferai un point de vague, tiens, c’est une bonne idée.
Il faudra commencer par le bas alors.
Les rangs auront le mouvement de l’hippocampe.
Je me suis relevée, j’en ai assez,
Et s’il en manque, y en a encore.
Mes yeux sont embués, les coloris semblent changés.
Classer les couleurs ou prendre sans trier.
Rajuster mes lunettes, mon regard était dévié.
Et mes cheveux aussi, je me sens échevelée.
Mais quel désordre à terre soudain, tout semble éparpillé.
Oh le chat, sale coquin, ne touche à rien et décampe!
J’ai crié et j’ai bien fait, il a enfin entendu.
J’ai commencé à monter mes mailles et il est revenu.
Je l’ai retenu et on a vu
Par la fenêtre la neige tomber
L’oiseau piailler et s’envoler.
On peut le dire, il y en a eu,
des miaous et des fous le camp,
Des ronrons et puis des rangs,
De la neige et puis du blanc.
Les arbres plient sous le poids,
La pie jacasse sur le toit.

Espèce d'Espace heureux et pas si petit que ça

Espèces d’espaces à la manière de Georges Perec proposé par Carnets Paresseux pour l’Agenda Ironique de Janvier ici.

Enregistrer

Enregistrer

Une douceur avait été annoncée

Une douceur avait été annoncée.

Une douceur avait été annoncée

C’était comme un de ces matins brumeux du début de l’été, quand le ciel nocturne devient à l’est d’un bleu clair et pâle tandis qu’à l’ouest il reste intense. Le genre de moment où on a tendance à s’imaginer que toutes sortes de danses païennes stupéfiantes se déroulent juste derrière l’horizon, là où le soleil va apparaître. L’herbe était encore verte, une légère brise soufflait et on distinguait au loin le murmure de la circulation. En tournant mon regard, j’aperçus le fond de la vallée et les formes blanchâtres, spectrales de mégalithes.

Extrait de « Tokyo » de Mo Hayden que j’ai relu avec plaisir. Je vous souhaite un très joyeux Noël.

Enregistrer

L’oie battait puissamment des ailes

L’oie battait puissamment des ailes, projetant de la neige sur les traces qu’ils avaient laissées.

L’oie battait puissamment des ailes

 

Autour d’elle s’étaient regroupés les daemons abandonnés, , mais d’autres s’éloignaient à pas lents, en poussant des petits cris de désespoir. Une fois toutes les empreintes effacées, l’oie se retourna pour rassembler les daemons livides. Elle leur parla et, un par un, ils se métamorphosèrent en oiseaux, au prix d’un terrible effort, et tels des oisillons, ils suivirent le daemon de la sorcière, battant maladroitement des ailes, trébuchant, courant dans la neige, pour finalement réussir, non sans mal, à s’envoler. Ils formaient une ligne irrégulière, pâle et spectrale, sur le fond noir du ciel, gagnant peu à peu de la hauteur, malgré la faiblesse et la confusion de certains d’entre eux ; d’autres privés de volonté, chutèrent, mais la grande oie grise fit demi-tour pour aller les rechercher, en les prenant dans son bec, et les emmener en douceur, jusqu’à ce qu’ils disparaissent dans le noir intense du ciel.

Autre extrait de « à la croisée des mondes » de P Pullman, découverte d’un univers extraordinaire.

Tricot – Gilet blanc

Joli modèle au tricot – Gilet blanc en coton.

J’ai fait un échantillon 10x10cm qui correspondait à 30m et 45rgs en jersey endroit. J’ai mis longtemps à rédiger cet article et voici les explications de ce modèle en 3 tailles: 3-6-12mois.

Pour le corps:
Monter 174-186-198m sur les aiguilles n°2.
Tricotez 1,5cm en cotes 1/1
Au 6ème rang faire un trou-trou (2m ens et 1 jeté) pour une boutonnière à 3 mailles du bord. Puis faire 3 autres boutonnières (2m ens et 1 jeté) tous les 32 rangs.

Avec les aiguilles n°2,5 continuer en jersey end, sauf pour les 8 premières et dernières mailles en cotes 1/1
A 11,5-13,5-15,5cm de hauteur totale formez les emmanchures
Tricotez 43-46-49m, rabattre 6m, Tricotez 76-82-88m, rabattre 6m
Continuez sur les 43-46-49m dernières m en diminuant à 2m du bord droit ts les 2rgs 24-26-28 fois 1m
Simultanément à 19,5-22,5-25,5 cm de hauteur totale pour l’encolure à gauche, en rangs incomplets, laissez en attente tous les 2rgs 1fois 11-12-13m, 2fois 2m et 3fois 1m
A 22,5-25,5-28,5cm de hauteur totale laissez en attente la m restante

Même travail en vis à vis pour le devant gauche sur les 43-46-49m de l’autre extrémités.

Reprenez les m en attente au milieu et pour les emmanchures diminuez à 2m de chaque bord tous les 2rgs 26-28-30 fois 1m
A 23,5-25,5-29,5cm de hauteur totale, laissez en attente les 24-26-28m restantes

Pour la manche gauche:
Montez 50-54-58m sur les aig n°2
Tricotez 1,5cm au point mousse
Avec les aig n°2,5 Continuez en jersey end en Augmentant à chaque extrémité tous les 4rgs 13 fois 1m- tous les 4rgs 14fois 1m- alternativement tous les 4 et 6rgs 15fois 1m
On obtient 76-82-88m
A 13,5-15,5-16,5cm de hauteur totale pour les emmanchures rabattre à chaque extrémité 1fois 4m puis diminuez à 2m du bord droit tous les 2rgs 26-28-30 fois 1m
Et à 2m du bord gauche tous les 2rgs 24-26-28 fois 1m
Ensuite à gauche, en rangs incomplets, laissez en attente tous les 2rgs 3fois 6m-1fois 6m et 2fois 7m-1fois 8m et 2fois 7m

Pour la manche droite:
Même travail en vis à vis

Pour le montage:
Fermez les manches et montez les

Pour la bordure encolure:
Relevez toutes les mailles laissées en attente autour de l’encolure sur des aig n°2.
Tricotez 8rgs en cotes 1/1 (Pensez à faire la dernière boutonnière, si elle n’est pas faite)
et rabattre toutes les mailles

Coudre les boutons.