Un mot de sept lettres

Mémé, peux-tu me citer un mot de sept lettres ?

– Caribou, lança-t-elle sans hésitation. Etait-ce le sifflement de la bouilloire posée sur le poêle qu’elle commençait à entendre chanter et qui l’avait inspirée…

– Super, un autre s’il te plait ! Elle avait pris l’habitude et se prêtait facilement à l’exercice farfelu du début de matinée.

– Orignal, fusa du tac au tac

– Peu ordinaire, c’est vrai, à quoi penses-tu ?

– Cervidé, en est un autre.

– !? Elle m’épatait car ce matin je l’aurais cru pleine d’hésitation. Comme à chaque fois après le petit-déjeuner, elle s’était assise dans son fauteuil. Mais aujourd’hui, elle avait d’abord posé son ouvrage de couture sur ses genoux auquel elle n’avait pas touché depuis un moment, puis avait eu l’air de préférer la lecture et tenait le livre qu’elle avait choisi d’une main avec un doigt plié à l’intérieur pour ne pas perdre sa page encours, et dont elle n’avait encore lu aucun mot. Elle remonta ses lunettes sur le haut du nez et regarda par la fenêtre en souriant.

– Paysage enneigé, en voilà deux autres. Qu’en dis-tu ?

– Tu me surprends et j’en suis ravie. Que se passe-t-il ?

– L’évasion est dans mon bouquin. Il raconte la liberté et l’égalité d’un peuple dans une contrée extrême où un certain nombre a le cerveau quelque peu congelé après être resté longtemps confiné contre sa volonté…

16 réflexions sur “Un mot de sept lettres

  1. Tiens, l’orignal de votre ami toilé, Carnets paresseux, vous visite. Ah moins que cela ne soit lui, malicieux, qui vous l’avait emprunté !
    Ravie de vous découvrir, vous-aussi, grâce à lui. 🙂

    • Oh chez Carnets Paresseux, c’est une vraie basse-cour et toute une famille de cervidés qui courent dans les textes et traversent les mots, sans parler d’un pingouin dont on ne parle presque plus 😉 il venait de chez Jo je crois.
      Oui, orignal vient de chez lui, et en famille au moment de Noël il y avait une discussion plutôt animée entre ceux qui parlaient de reine (des neiges) et de renne (du Père Nono), quand quelqu’un a lancé avec élan que c’était kifkif et l’autre de rire en expliquant que c’était « original » 😉 avec un i en moins mais ni âne, ni bourricot…
      Enchantée Lyssamara et merci de laisser tes mots ici 😉

  2. Ah te revoilou !
    Perso j’ai le cerveau confit des gourmandes qui ne bougent pas beaucoup en ces temps frais et peu sympathiques. Et il n’y a d’ailleurs pas que mon cerveau qui est confit…
    Contente de te lire Patchcat !

  3. Oserais- je te dire que pas plus tard que hier, je suis allé ranger mes chaussons dans le frigo ?? Ben oui j’ose !!
    Ah mon cerveau aurait peut être besoin d’aller au froid aussi lol
    clin d’oeil à notre Mijo !!
    Super ta Mémé, elle à les neurons encore toutes jeunes !!
    Bises Pat

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.