Le ciel était bleu hier et le vent de nord-ouest soufflait fort

Le ciel était bleu hier et le vent de nord-ouest soufflait fort.

Maman nous a fait poser les sacs de tourbe dans sa torpedo pour les vendre au marché. Avec l’argent on pourra réparer le toit écroulé de la grange qui obstrue le passage dont les poutres forment un vieux turbeh et passeront au rebut et en bois de chauffage cet hiver.

Pendant ces semaines sans école, elle nous a appris à labourer et à tisser en expliquant ce qu’était le boustrophédon, à bien doser les épices dans la soupe et la poudre à lever dans les gâteaux, à ramasser les œufs pondus sans ôter le leurre pour les poules, à buter les turneps, à opter de réciter quelque strophe plutôt que de bouder de trop suer sous le vent et la chaleur et de craindre de puer. 

Aujourd’hui, nous brodons les boutons plutôt que de les coudre, savons cuisiner presque aussi bien qu’elle de fameux brouets pour accompagner les tournedos du dimanche, ne faisons plus les bourdes du début, n’avons plus besoin de quelconque promesse pour nous booster et sommes plus soudés, à ce qu’elle dit. Elle doit être fière des résultats obtenus, car elle ne nous appelle plus « mauvaise troupe ».

Le ciel est bleu et le vent de nord-ouest souffle fort. C’est le premier jour de l’été et dans une semaine, ce sera la rentrée.
-On est sans doute sur la bonne voie cette fois-ci, a dit notre mère, cette date tombe à pic.
On la sentit de très bon poil soudain, comme si ce petit rien l’eut délivrée d’un poids.

C’est vrai qu’à cette saison, elle se doit de garder courage et ne donner aucun signe de faiblesse, car les travaux de force ont commencé et vont se poursuivre quelques mois encore.

Au coucher, après le fricot du soir comme d’habitude, que certains ont bâfrer, ce qui l’a un peu énervée, sans toutefois lui faire perdre patience, elle borde le petit et nous remercie d’un baiser sur la joue pour l’avoir bien aider et pour les efforts qu’on a su fournir dans la journée. Puis elle permet, à nous les plus grands, de laisser notre lampe éclairée pour lire un peu mais fait promettre d’éteindre dans une demi-heure tout au plus.
C’est une femme qui excelle de douceur et de tendresse, au caractère égal, mais reste intraitable sur certaines choses à ne pas négocier.

Cependant ce soir, le ciel est bleu sombre, le vent souffle encore et on subodore un heurt dans ses mots, ses paroles ont fait des rebonds dans sa bouche et sa langue un détour, comme si son bonheur allait s’user tout à coup. Alors prudents, nous pouvons oser un regard interrogateur.
-Demain je dois me rendre chez le meunier, répond-elle.
C’est Honoré, un homme de corpulence massive qui porte la tonsure et se dit abstème (mais ne peut duper personne) et vecteur d’ondes malsaines qui me donne envie de fuir. Le ciel sera-t-il encore bleu ?

J’ai pris beaucoup de plaisir à écrire ce texte pour répondre aux Plumes 13.20 chez Emilie sur le thème Force avec les mots recueillis en gras, à Des mots, une histoire chez Olivia avec la récolte 49 dont les mots sont en gras, au défi 122 chez Ghislaine avec 8 mots en gras sur le thème Saison et au Mot mystère 24 chez LilouSoleil dont les mots anagrammes sont en italiques.

 

51 réflexions sur “Le ciel était bleu hier et le vent de nord-ouest soufflait fort

  1. Mille et un bravos + quelques-uns, relever quatre défis tout à la fois ; c’est vraiment super !!! Bonne soirée et bon week-end tout entier ! 😀 ❤

    • Tes mots sont forts 😉 mais je ne crains pas grand chose tout de même. D’ailleurs tous ces bons commentaires augmentent le rembourrage de mon matelas si je m’écrase un jour

  2. Et ben dis donc! Chapeau bas!
    4 exercices en un… On est plus dans l’après-shampooing, on est dans le travail de précision!!!
    Et un beau texte doux de nostalgie, en plus !!!!

  3. Whaouh , un grand bravo pour ce quatre en un des plus réussis , l’exercice n’est pas facile au vu de tous les mots imposés . Une histoire vraiment bien menée .
    Bon dimanche
    Bises

    • On écrit une phrase contenant un mot imposé, puis une autre et des souvenirs reviennent et puis on invente parce que d’autres mots font écrire une autre vérité… 😉 Merci Gisèle, le dimanche fut bon

  4. Quatre défis en un seul texte, alors ça! un grand bravo! C’est sûr que le travail y est. Tu as du talent et beaucoup de réflexion, et réussi à écrire un texte qui tenait la route.
    Chapeau bas, Madame.
    Salut Patch Cath, et à bientôt!

  5. Quel talent dans ce « 4 en 1 » ! Moi qui aie eu bien du mal avec les 8 mots de Ghislaine, j’admire.
    Et j’aime ce rappel à une époque, pas si lointaine, où l’essentiel nous rendait heureux.
    Merci pour cette madeleine de Proust !

    • On y reviendra peut-être où toute une suite de petits bonheurs nous comblent plus que de rester dans l’attente d’un énorme bonheur qui n’arrive jamais.
      Certaine liste de mots m’inspire un texte plus ou moins triste, alors qu’en mêlant les mots ça change tout, je vais donc vers ce que je préfère 😉 J’apprécie la madeleine. Très bon dimanche à toi

    • Oui, je comprends, j’ai ces difficultés, mais puisque les mots sont là, est-ce qu’un mot d’une autre liste peut « grimper » dans cette phrase ? non, alors est-ce qu’une autre phrase avec ce mot compléterait la première et étoffe le texte, peut-être… et voilà comme ça se construit 😉 Je te remercie de tes mots Laurence et te souhaite un très bon dimanche ❤

    • C’est quelque chose de très difficile comme exercice 😉 Certains y arrivent très bien. Pourquoi pas, un de ces jours, si les mots s’y prêtent !? Merci Lydia d’exprimer ton plaisir ❤

  6. Pingback: Les textes des Plumes chez Emilie 13.20 | LES PETITS CAHIERS D'EMILIE

    • Ce personnage ici m’a l’air mal nommé 😉 mais que tes mots me font plaisir, cher Dan ❤ Très bon weekend, le mien (avec des mots comme ça) l'est déjà. Merci cher Oncle

  7. J’ai pris beaucoup de plaisir à te lire et à imaginer cette époque où tous aidaient et où la lumière était limitée.
    quel plaisir de lire avant de dormir à la lumière d’une lampe de poche et d’essayer de tricher un peu.
    Bonne fin de semaine.

    • Oui, c’est tellement bien de voyager dans des livres à la lueur de sa propre loupiote quand on est fourbu après une grosse journée 😉 Merci de tes mots et passage ici ma Claudie. Très bon weekend. Il va pleuvoir ici et c’est tant mieux !

  8. J’ai pris beaucoup plaisirs a lire ce texte, on le dirait d’un temps ancien mais le doute s’insinue pourtant bravo c’est très beau. Bisous

    • Merci, Renée, de tes mots et passage ici 😉 Je pense que les travaux à la maison sont toujours un peu les mêmes, comme à l’école d’ailleurs, ils évoluent avec les techniques, les métiers et les besoins de l’époque ❤

  9. Wow! Super d’avoir pu intégrer tous ces mots imposés! Je me demandais aussi pourquoi tant de mots en caractère gras! 😉 Tu m’as bien eue!

    • Tu as raison, je les mettrai à la suite du texte entre parenthèses en citant les défis, comme je l’ai déjà fait, c’est plus lisible je crois 😉 et aussi, je ne me mettrai plus dans le texte, je pense que la forme impersonnelle est meilleure, et n’a pas d’âge 😉 Merci de tes mots

      • Mais non, je ne trouve pas ça difficile à lire, les mots gras ne me dérangeaient pas du tout! 🙂

  10. Ohhhhhhh la fortiche de chez » » » j’ai du talent «  » »!!!!!!!!!!!
    Un 4 en 1 parfaitement maîtrisé avec une sacrée histoire !!!!!!!!!!!!!!!!
    Moi aussi j’adore pratiquer ce genre là !!
    C’est bien pratique !!!
    Merci à toi ………….
    Bisous

    • Non, non, pas fortiche, il faut juste utiliser des mots, nombreux certes mais le nombre des phrases n’est pas limité 😉 Ce qui m’est plus difficile à écrire c’est y mêler du style ou une structure, et par facilité j’évite 😉 J’ai déjà essayé mais… c’est moche

  11. Félicitations pour cette déclinaison unique de quatre consignes et d’autant de mots. Tu m’as permis de découvrir un nouveau mot: boustrophédon. Ton texte est aussi un joli retour sur le temps passé. Bravo!

    • On a eu le temps de réfléchir sur une situation inconnue jamais vécue à l’âge de mes petits et des plus grands… à repenser à ce qu’étaient nos difficultés et nos bonheurs à leurs âges… 😉 et voilà. J’ai plaisir à lire tes mots ici ❤

  12. Merci de ce voyage à travers les mots imposés. J’imagine le tourbillon dans ta tête et la joie quand l’idée conductrice arrive. Puis la phase suivante de l’écriture. C’est aussi un sacré voyage pour toi! Belle fin de semaine! Bises douces

    • Merci de ces mots ma Tulipe et de ton passage ici 😉 ça se construit au rythme de mes coups de bêche ou de sécateur au jardin et d’aiguilles sur mes ouvrages, je pense que ça devient fluide quand j’arrose les plantations au coucher du soleil ❤

  13. Bon jour,
    Très bon texte qui ne perd pas le fil … 🙂
    Je me demande si de cet apprentissage (ou ces apprentissages) que reste-t-il de la transmission à nos enfants ?
    Max-Louis

    • On peut se poser la question, c’est vrai. Je pense que cette mère aura besoin d’aide bien encore après la rentrée et que ses enfants n’ont pas intérêt à oublier tout de suite ces apprentissages 😉 La vie à la maison n’est pas la même pour tous. Merci de tes mots Max-Louis

    • Pas tant que ça, quoique « délirant » j’aime bien 😉 Pour moi, l’effondrement c’est d’en écrire quatre de suite. Tes mots sont encourageants ❤

  14. Pingback: Avant de dormir – Olivia Billington

    • Une seule idée d’histoire surtout 😉 quand je lis les mots proposés, et si les défis se succèdent, j’ai du mal de les dissocier, ils se mélangent dans ma tête et quelquefois un ou deux mots prennent le dessus et imposent le sujet. Merci de tes mots et passage ici 😉

  15. Eh bien ! Je suis encore au lit et je suis si fatiguée par procuration ( pauvre femme, que de travail pour elle !) que je n’ai pas envie de me lever. Quoique…je n’ai pas grand chose à faire aujourd’hui 😂
    Bravo pour ce texte qui rassemble tant de mots imposés. J’ai retrouvé avec plaisir le boustrophédon que j’avais employé je ne sais quand et je ne sais où. Mais je ne me souviens plus de sa … ah oui. Aller à boustrophédon. Comme l’écriture. Ça y est. Je me souviens. 💪😂bisous.

  16. Incroyable ce tout en un, cela doit prendre un peu de temps mais finalement un seul texte bien ficelé et bien réfléchi. Bravo et dire que tu hésitais à écrire ! Avec le sourire

    • C’est vrai que l’écriture n’est pas mon occupation principale, et écrire un texte chaque jour me parait plus ardu. Je te remercie Lilou de ces mots et tes encouragements 😉 et te souhaite un merveilleux weekend.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.