Les rêveurs éclairés

Nyctalope. Adjectif masculin ou féminin.

De prime abord, vous me direz, c’est vrai, que ça a a l’allure d’un gros mot. Et bien pas du tout.

Issu du langage des ados, à l’époque du premier dictionnaire où les premiers rédacteurs étaient jeunes, rêveurs et éclairés et qui se dirent, un jour, académiciens et immortels.
A chaque début de cours, à l’étude, en séance, de jour comme de nuit, ils criaient « Nique-ta-lampe » pour intimer l’ordre à chacun d’éteindre sa lampe, sauf à celui qui allait prendre la parole et restait de ce fait éclairé alors que tous les autres étaient illuminés d’un nouveau savoir de l’autre.
Cette expression a été déformée par le temps et le ton qu’on y mettait, et ça donnait plutôt « nic-ta-laammmmmmpe » puis c’est devenu nyctalope.
Ce fut d’abord un nom commun, puis un adjectif masculin ou féminin, en un seul mot, avec un i-grec ça fait toujours mieux pour l’étymologie dans un dictionnaire et sa signification est simple : « Qui voit ». On ne sait pas quoi, quand, où, de toutes façons ça a changé au fil des siècles.
Aujourd’hui, ça qualifie celui qui voit la nuit. Mais pendant un temps, ça a été celui qui voyait aussi bien de jour comme de nuit. Dans le prochain dictionnaire ça qualifiera celui qui aura vu le bout du tunnel, sans doute.

J’ai donné cette définition sur l’invitation de l’Ecrit’urbulente pour ces dico d’or, euh non, son dictionnaire de Bon Air 17.20, à mon avis c’est celle qui colle le mieux à la réalité… du moment.