Une agilité qui collait parfaitement avec sa nouvelle personnalité

Elle avait agi avec une agilité qui collait parfaitement avec sa nouvelle personnalité.

Depuis son retour, elle avait changé, mais on ne s’en étonnait pas vraiment, elle était tellement serviable.
Seulement aujourd’hui, tout le monde l’a vue partir en ambulance.

Ça s’est passé lors d’une maintenance logicielle, chez un particulier.
Se sent-elle dans l’illégalité ?
Elle a mal tourné, c’est sûr, mais personne ne semblait s’en tracasser jusqu’à maintenant, car elle a gardé son visage innocent.
Dans une toute autre localité, elle aurait risqué la potence, mais dans notre contrée, tout devait se faire en douceur.

C’est à l’étranger, dans une ferme gallicole, qu’elle avait acquis ce savoir-faire carrément fou, à manipuler l’électricité sans provoquer aucune blessure visible.
Mais profonde était la douleur. Les cris des animaux en ce lieu étaient si perçants et différents que nul n’entendait une variante.
Elle avait continué ensuite sur ses amants. Selon un processus dynamique et au cours de pratiques intimes, elle était arrivée à les amener dans une pulsion ultime au paroxysme du priapisme. Ils en étaient morts bien sûr.

Elle disait avoir vécu sa vie là-bas comme dans un songe sur cet îlot lointain. Avait-elle vraiment tout oublié ?
Elle avait décrit l’endroit calme où l’odeur d’œillet et d’armoise envahissait l’air en été et semblait persister en hiver. On aurait pu la croire seule. Avec toutes ces bestioles, ça n’étonnait personne !?

Elle y avait également travaillé à récolter l’écorce des arbres, avec des outils spéciaux. Une fois taillée finement, roulée et ligotée fermement, celle-ci devait être trempée dans l’eau jusqu’à ce qu’elle prenne cette couleur de meringue.
Était-ce uniquement l’eau qui lui donnait cette couleur ?
Elle avait omis de raconter ce qu’elle avait fait subir au personnel intérimaire et permanent qui avaient disparus petit à petit de cet îlot sous prétexte qu’ils ne s’y plaisaient plus.

La dernière personne qui avait tout découvert et qui aurait pu tout dire, avait subi le même sort que les autres, et avait été enterrée dans le grand verger, sous un arbre qui donnait aujourd’hui les plus beaux fruits destinés à l’export.
Quelqu’un allait s’en étonner un jour, c’était une évidence, non ? Car celle-là, par contre, avait eu la bonne idée de tout écrire dans son journal qu’elle avait enfoui dans un coffre métallique sous ce même arbre, avant d’y être à son tour.

Avec beaucoup de plaisir j’ai mêlé ma participation à des mots, une histoire chez Olivia avec les mots de la récolte 35 ( fruit, ambulance, électricité, meringue, écorce, armoise, innocent, douceur, retour, potence et priapisme ), à  l’atelier 111 chez Ghislaine avec les mots proposés ( blessure, étranger, songe, fou, tourner, subir, écrire, savoir ) et au moins 5 commençant par P ( pulsion, provoquer, prétexte, particulier, parfaitement ), et à l’anagramme de collégiale chez Violette (comme illégalité, logicielle, gallicole, localité, agilité, celle-là, collait, ligotée, taillée, œillet, îlot).

 

30 réflexions sur “Une agilité qui collait parfaitement avec sa nouvelle personnalité

  1. Oh que c’est effrayant ! Les pires criminels ont un regard d’ange, parfois. On lui aurait donné le Bon Dieu sans confession, qu’elle te l’aurait électrocuté et enterré sous le grand arbre aussi… Drôle de verge aux fruits bien défendus ! Bravo !

  2. Pingback: Grenadine – Olivia Billington

  3. Mais où vas-tu chercher tout ça 😉 J’imagine le remue-ménage dans tes méninges pour utiliser tous ces mots pour une histoire! Tu m’épates et j’adore!
    Wordpress ne voulant pas enregistrer « la tulipe » et mettant à la place mon adresse courriel, je laisse le nom souslequel je me suis enregistrée! Je vais peut-être essayer de le changer! Si leur logiciel veut bien!!!

  4. Trop fortiche Patchcath !!!!!!!!!!! Incroyable !!
    Mais dis donc qui elle est cette horrible mégère ?
    Faudrait pas la rencontrer au coin d’un bois et lui faire «  »bou !!! »
    il nous en cuirait la paillasse !!
    Je savais qu’il existait des bourreaux mais pas des «  »Bourrettes «  » bou diou !!!!!!!!
    Bien placé le priapisme !!!!!!!!
    Trêve de plaisanterie; BRAVO BRAVO !!
    Merci pour ce bon moment(de lecture) lol

    • Merci Ghislaine pour ces bons mots 😉 J’avais les méninges en ébullition et ça m’a fait du bien d’ordonner tous ces mots à ma façon, des plus dérangeants aux plus drôles. Ça me fait du bien de savoir que je peux faire peur 😉

    • Oui, j’ai croisé certains qui m’ont pris le chou et j’aurais voulu être exécrable, alors j’ai écrit et c’est venu tout seul. Et je vais mieux 😉 Merci MJo… de me dire que je peux faire peur, finalement.

      • il faudra donc que je sois vigilante, je vais dorénavant essayer de lire entre les lignes. Cela ne devrait pas être trop difficile, maintenant qu’on m’a enlevé presbytie et cataracte ! Ah Ah Ah…plus rien ne va m’échapper ! 😀
        T’as qu’à croire, me siffle, je ne sais qui, dans l’oreille ! 😀 Bisous

      • 73 ans dans moins de 3 mois ! Ah oui, on peut parler de chance ! 🤔
        Tiens, puisque je suis encore assez jeune, qu’il fait beau, que la neige est au rdv 🎼🎼là-haut sur la montagne🎼🎼 pourquoi ne pas aller au ski.
        Tricoter avec mes planches ? Ah non ! Que des points à l’endroit. Aucun à l’envers. 😱
        Bon jeudi.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.