Les plumes reviennent chez Emilie

Les plumes reviennent chez Emilie

On m’a parlé d’une mutinerie par ici
– Je ne suis pas au courant. Dites, ça ne va pas recommencer !

J’en éprouve un certain trouble, et reporter surpris je suis
– Laissez tomber, ce mauvais moment sera vite passé

Décèlerais-je une irritation et un manque de communication, mon bon ?
– Si chacun restait bien droit dans sa culotte, il n’y aurait ni démangeaison ni fausses informations

Dites donc j’ouïs, je ne suis pas de bois…
– Oh ce n’est pas de moi. C’est un dicton, je crois.

J’entends. Mais alors là on parle de bottes
– De bottes ! de paille ou de celui qui a une hotte ?

Ah ! Botter, pailler, débiter en toutes saisons. Fadaises ! Où est donc passé le monde sage ?
– Botter bien qui vous voudrez, rien ne changera vraiment

Et que proposeriez-vous donc pour un réel changement ?
– De tourner la page, effacer le tableau et faire taire ce tapage

Mais c’est une utopie ! à quoi pensez-vous ? Arrêter le progrès et son industrie !?
– Non, cessez de faire tout un tabac d’une si mince révolution pour votre torchon.

Pour répondre aux Plumes d’Asphodèle chez Emilie avec les mots proposés.