Aujourd’hui 21 juillet

Aujourd’hui 21 juillet, tout est préparé depuis si longtemps…


Concentré et toujours au même rythme, il exécute à nouveau, face à son coéquipier comme dans un miroir, les mêmes gestes pour la centième ou millième fois peut-être.
Seulement, ce n’est plus une répétition, c’est pour de bon et la dernière fois.
Sans voir, il sait que la ruche des photographes et journalistes est là sur le pont prête à saisir et immortaliser le plus original des clichés et que les humains terriens rêvent d’eux et les envient.
Quand il ajuste et verrouille la fermeture de sa combinaison au niveau du cou, il perçoit des senteurs légères de verveine et citron. L’eau de toilette préférée de son épouse dont il a emporté deux ou trois gouttes avec lui rien que pour ce jour. Il prend soudain conscience de son absence.
Toujours discrète et tellement peu exigeante, elle n’avait émis qu’une seule doléance avant son départ : « Là-haut, pense aux enfants du monde entier ». Ça allait être un événement pour tous, dont ils allaient être les vedettes, mais pour que ce moment soit juste de lui à elle, il lui avait fait livrer, ce jour-même, un bouquet de roses rouges et de lys blancs. La fleuriste du coin de l’avenue était-elle sur le pas de leur porte à cet instant ?
Trente secondes avait suffi pour penser à elle. Il respira en fermant les yeux, vit le regard interrogateur de son collègue en les ouvrant et lui sourit. Il était prêt et fit un geste de la main pour dire OK. Il se remémorait déjà les actions qu’il aurait à faire et la phrase qu’il devait dire lorsqu’il poserait le pied sur la lune. Il se devait d’être l’interprète de toute une équipe et d’une nation dans cette mission devant des milliards de spectateurs.

C’est ma participation à des mots, une histoire chez Olivia avec les mots proposés de la récolte 11, comme Apollo11 car c’est ça qui m’a inspiré, illustrée de bleu comme la Terre que voyaient ces cosmonautes, il y a cinquante ans déjà.

Publicités