Des petites choses à ne pas oublier

Des rituels habituels en cette fin d’année, des odeurs et des senteurs, des petites choses à ne pas oublier…

Des petites choses à ne pas oublier

Ces couleurs et ces lumières qui font la magie du moment qui feront que l’hiver sera doux.

Noël a bien perdu de sa magie. Chez nous, il y aura le sapin que les enfants iront couper dans les bois, installer dans le salon et charger de guirlandes lumineuses et de boules givrées. On fait encore la crèche sur la commode, avec le papier qu’on froisse et l’étoile du berger qu’on pique au-dessus. Mais ce n’est plus comme avant. Dans nos églises de campagne, éclairées par d’affreux néons blancs, la messe de Noël célébrée à dis-huit heures et on n’a plus besoin d’arriver en avance pour pouvoir s’asseoir. Dehors, il fait très doux, et la météo n’annonce pas de neige. Les cristaux de glace, le givre et les flocons sont à l’intérieur, sur le sapin, les boules et la crèche, et ils sont en plastique, en coton ou en bombe. On se fait croire que c’est l’hiver.

Un autre extrait de « Un clafoutis aux tomates cerises » de Véronique de Bure où Jeanne décrit des tranches de vie avec franchisse, telle qu’elle la ressent aujourd’hui.