Pour la fin du mois

Pour la fin du mois, quelqu’un m’a dit: Mai

Pour la fin du mois

Quelqu’un m’a dit
A quoi tu sers j’ai répondu mais de travers
Grave et lourd, un peu sonné, on m’en avait parlé
Ensemble et coudes serrés, on va y arriver
Nous ne nous parlerons pas pour vivre en vers
Des vies et des vôtres avec beaucoup de patience
Au bout de mes rêves je garderai le silence

Quelqu’un m’a dit
Il suffira d’un signe ou des délires schizo maniaco psychotiques
Rouge ou bleu, blanc ou vert ce que tu auras peint
On ira quand même en suivant le chemin
Ne leur dis pas fais que ce soit toujours magique
Il me restera des moins des plus ou presque rien
Quelque chose de bizarre quelque chose de bien
Unique en son genre
Entre gris clair et gris foncé

Quelqu’un a mis
Des bouts de moi des bouts de nous
En passant tout près de toi ou tout est doux
 
Medley de paroles dites et de mots écrits
A l’envers à l’endroit et un peu par là et par ci
Il changeait la vie

Publicités

2 réflexions sur “Pour la fin du mois

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s