L’appartement du boulevard était prêt à les accueillir

L’appartement du boulevard était prêt à les accueillir. Les domestiques les attendaient dans le vestibule.

L’appartement du boulevard était prêt à les accueillir

Ils étaient là, comme à la parade, les hommes en jaquette noire, les femmes en tablier de dentelle. La propriété vers laquelle ils se rendaient serait probablement tout aussi bien installée et le séjour de cure qu’elle ferait en montagne parfaitement organisé. Depuis son arrivée, elle allait de surprise en surprise. Elle avait l’impression d’être à l’intérieur d’un mécanisme bien huilé ; que tout avait été préparé d’avance par son mari, qu’elle n’avait plus rien à faire qu’à se laisser mener. Elle n’aimait pas rester passive. Elle aurait choisi plutôt un endroit à la mode et non le quartier des affaires. Quant aux meubles, ça sentait aussi son mari. Elle en était persuadée, il l’avait fait sans qu’elle le sût. Ça faisait bientôt dix ans qu’ils vivaient ensemble, et elle s’aperçut soudain qu’elle ne connaissait rien de lui. La veille, ils avaient invité à dîner un ami de jeunesse de son mari et son épouse. Elle aurait espéré que les deux hommes échangent des souvenirs. Pas du tout. Ça n’avait été qu’une conversation ennuyeuse sur l’avenir de l’aéroplane et les possibilités scientifiques du cinématographe. Elle avait bien tenté de bavarder avec l’épouse de l’autre, mais cette dame sèche prenait de haut son franc-parler, ne lui répondant que par des politesses guindées. Et elle s’était sentie de plus en plus maladroite…

Autre extrait de « L’homme de Porquerolles – chapitre Un rastaquouère à Paris » de William Luret. L’auteur nous fait découvrir, là, l’authentique odyssée de l’un des plus extraordinaires aventurier du siècle dernier.

Enregistrer

Enregistrer

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s