ABCD pour un défi

ABCD pour un défi.

ABCD pour un défi

As-tu pu voir pour une suite ?
Ben non, de quelle suite veux-tu parler ?
Comme d’habitude, toujours à l’ouest, tu n’as rien vu rien entendu, démo pourtant, toujours des mots…
Dis-moi tout et parle précisément, construis une phrase entièrement.
Et il faudra voir tout ça aussi (sa main tapotait un tas d’bouquins, faisait un tourbillon de l’autr’), du chanvr’ ou du lin jusqu’au fil tout doux.
Fi de tout ça, ne mélange pas tout, laisse les dicos tranquilles et continue plutôt sur ce que tu me disais.
Guère plus que ce que tu as vu et lu en début de mois, le soleil s’est levé à l’est mais tu n’étais pas levée.
Heu, je suis confuse et gênée mais ça ne me reviens pas, pas de lumière, mon soleil intérieur est éteint sans doute.
Il faut toujours que tu en rajoutes, tu parles de ta honte que tu n’éprouves même pas, cherche un peu bon sang.
J’y suis, crois-moi maintenant, on doit parler des lettres, du monde des phrases, des paragraphes et des chapitres, ouf merci ma bonne étoile !
Ko , tu l’étais presque, en bien peu de rounds, dis donc, il était temps.
Les majuscules et minuscules, oui, ça me revient.
Mais il est un peu tard car tu as trop flâné, alors je te propose de parler des uns et je me charge des autres.
Ne t’agites pas je vais causer, et tout se passera comme sur des roulettes.
On avait pris les majuscules par surprise, te rappelles-tu? écartées sur le début des phrases, elles restent capitales quand même.
Presque, car c’est là qu’est la discorde, regarde sur mes revues de tricotage, seules les minuscules sont utilisées.
Que veux-tu dire ?
Rien d’autre que ça, les explications ne sont données bien souvent qu’en minuscules et en sigles.
Si on abrège chaque mot évidemment, voilà le bon moyen d’y arriver, avec un peu de triche et de fraude…
Tu exagères car on déchiffre ou on comprend les abrégés ou raccourcis appliqués malgré cela.
Une première fois, j’ai osé m’y mettre par envie d’essayer simplement et faire comme toi, j’ai acheté la laine et elle est encore là…
Voilà une bonne chose, aide-moi à finir les quatre phrases ci-dessous et je t’apprendrai à tricoter, ok ?
Wassingue et tapis de bain, comme tu les montres et tu les vantes parfois ?
Xoxo, en majuscule si tu le souhaites, car je vois que tu y portes de l’attention parfois, et je t’aime pour ça, tu sais.
Y a pas de quoi, merci, juste qu’il faudrait être aveugle pour ne pas voir tes aiguilles et tes fils ici.
Zen, il faudra l’être si tu veux découvrir les lettres manquantes dans les explications, et tu pourras les récrire à ta façon de toutes les couleurs en majuscules et minuscules, aux quatre coins de la terre, qu’importe la chose si ça rend la vie plus douce.

ABCD pour un défi

C’est Martine qui proposait le thème de l’Agenda Ironique de ce mois d’aout, ici, alors je tricote, fils et idées, mots et lettres, l’être et maux. Et voilà que j’étais en conversation avec moi-même. Ça n’a plus ni queue ni tête, bien sûr, mais c’est sans importance pour cet agenda. J’ai kiffé, alors j’ai laissé encore un peu mes doigts tapoter sur les touches du clavier pour l’ironie de cet agenda.

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Publicités

9 réflexions sur “ABCD pour un défi

    • Plaisir partagé, en effet, j’apprécie ça me fait du bien de vous lire.
      Et, à chaque fois, j’imagine la mine de chacun des participants à l’Agenda Ironique.
      J’en ferai un patch un jour, c’est sûr. A ma façon bien sûr. Je l’intitulerai: l’AI ou l’AgIr ou…
      Bises Anne. Bravo à toi, à tous.

  1. Moi je suis pour que la vie soit plus douce, alors voilà, hein, bravo !
    Que voici un écrit bien aiguillé à tricoter de la majuscule et de la minuscule, sans piquer, tout zen, ce qui n’était quand même pas simple, vu la consigne suivie en sa totalité.
    Jolie performance.

  2. tu joues avec la laine, les tissus et encore plus avec les mots. J’espère que ça n’a pas engendré trop de maux, mais on ne dirait pas! On sent ton bonheur devant le clavier!

    • J’étais bien, oui c’est vrai, l’été a été doux et mes vacances approchent, alors j’avais la pêche, du courage et l’envie de faire plus… couper des branches par exemple… et je me suis cassée une côte, alors que faire d’autres que combiner les « mo » entre eux et trouver le bonheur là où la vie veut m’en donner. Merci ma Tulipe, tes mots sont doux.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s