Magie Noire

Magie Noire

Prises dans un tourbillon de pelotes orphelines, les mailles courent sur les aiguilles, se suivent et s’empilent, et voilà ce que ça donne pour le dos aux coins des épaules.

La nuit descend et toi tu prends ma main
Poupée vaudou à quoi tu joues ? A rien
Ça c’est toi qui le dis
Mais moi je te suis quand même
Au bout de la nuit et parce que je t’aime
Tu files et tresses comme une araignée
Des toiles de caresses ça peut se déchirer

Magie Noire

Ça c’est toi qui le dis
Mais moi je te suis quand même
Au bout de la nuit et parce que je t’aime
Je suis pris au piège dans ton manège
Ça tourbillonne comme dans un rêve
Minuit s’enroule noyé d’ivresse
De mes yeux coule un S.O.S.

Ta magie noire ah ah
C’est juste une ombre dans ton regard
Ta magie noire
Comme des aiguilles sur ma peau
Ou des caresses sur tes ailes
Tu vois bien que ça m’ensorcelle
Maintenant tu me serres comme un dessert c’est mieux
Et puis tu me manges comme une orange des yeux

Magie Noire

Ça c’est toi qui le dis
Mais moi je te suis quand même
Au bout de la nuit et parce que je t’aime
Y’a sur tes lèvres des maléfices qui brillent
Comme des prisons dorées
Des paillettes comme sur du pain d’épices
Qui fondent quand on peut y goûter

Ta magie noire ah ah
C’est juste une ombre dans ton regard
Ta magie noire
Comme des aiguilles sur ma peau
Ou des caresses sur tes ailes
Tu vois bien que ça m’ensorcelle

Chantée par Philippe Russo, pour répondre avec beaucoup d’humour à la poésie du jeudi chez Asphodèle et à AmeGraphique du  le petit carré jaune.

Advertisements

21 réflexions sur “Magie Noire

    • Ce sera vraiment une surprise, car je l’ai déjà tout détricoté et j’ai recommencé…
      J’aime bien le choix de tes pal, mais je lis bien moins que ça…
      Peut-être à demain pour les 4

  1. Dès qu’il y a des aiguilles, cela te pique quelque part, avoue ! -) Jolie sonorité, je ne suis pas très sûre du sens, mais c’est très musical . J’aime beaucoup « les toiles de caresses, ça peut se déchirer »
    Bisous

  2. Je suis quand même allée voir sur Google qui était Philippe Russo, cette chanson datant des années 80, je ne risquais pas de m’en souvenir !!! Je fais un black-out (et une over-dose) sur les chanteurs de cette époque !!! 😆 Mais je dois dire que ça colle parfaitement avec ton joli tricot du moment ! 😀

  3. Pingback: Le jeudi poésie des blogueurs ! | Les lectures d'Asphodèle, les humeurs et l'écriture

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s