Dialogue avec le Sphinx

La fée vrillée va bientôt nous quitter et je dois un dialogue avec le Sphinx. Cette pauvre bête m’accompagne dans tous les mouvements que je fais et je n’en suis pas toujours consciente. J’étais trempée quand je suis rentrée ce soir, je rouspétais tout haut quand j’ai senti sa présence.
– Ah tu es là toi, et depuis quand ?
– Je suis rentré comme toi, pourquoi ?
– J’ai vu ta maison aujourd’hui.
– J’en ai plusieurs, tu sais. Où es-tu allée ?
– Je te propose une devinette et tu sauras dans quelle ville je suis passée.
– D’accord, mais énonce ta question en trois parties, comme les parties de mon corps.
– On y trouve quelque chose de blanc comme tes ailes, cette chose a la douceur de ton visage, mais elle demande parfois des dents de fauve. As-tu une réponse ?
– Je peux te répondre avec une charade, le veux-tu ?
– J’aime le jeu et tu le sais, vas-y et je te montrerai la photo que j’ai faite
– Mon premier est le contraire de descendre, il fait bon s’allonger sur mon deuxième et les canards se plaisent dans mon troisième.
– Tiens, regarde ! quand j’ai vu ça, j’étais contente d’avoir mon téléphone à portée de main. La reconnais-tu ?
– Oui, me dit-elle, bien sûr, elle a un peu vieilli comme mon poil chenu. Et toi, je vois que tu restes dans le blanc, encore ce mois-ci !

Dialogue avec le Sphinx

C’est juste pour répondre au dialogue avec le Sphinx pour l’Agenda ironique de février, et les autres textes sont listés ici.

 

Publicités

21 réflexions sur “Dialogue avec le Sphinx

  1. Ha j’adore cette conversation, c’est ce qui s’appelle être là au bon endroit, au bon moment contrairement aux polars où la formule est inversée ! Patchhhhhhhh, ton texte des Plumes n’est pas sorti, le lien n’arrive nulle part, je viens de retourner à l’accueil et il n’y a que ce texte sphinxé au nougat !!! 😥 Tu n’aurais pas oublié l’heure dans ta programmation ? 😆 Bouh !

    • J’ai pensé à l’agenda ironique quand j’ai vu cette façade, à l’équipe de gais lurons, au plaisir que me procurent ces blablateries… Merci, avec tout mon sourire

    • Chacun a sa propre recette avec ses secrets, alors… Oh! Mais j’y pense, j’ai une recette de Nougat glacé super facile. Tiens regarde:
      Pour 6 verrines
      Préparation : 30min, cuisson : 3min, congélation : 10h pour un grand moule, 4h pour les verrines
      2oeufs froids, 20cl de crème fraîche liquide entière froide, 70g sucre, 1,5c à soupe de miel liquide, 80g d’un mélange d’amandes effilées pignons de pin et pistaches,
      Tout d’abord, caraméliser les fruits secs : dans une poêle sans matière grasse faites griller les amandes, les pignons et les pistaches. Lorsque la poêle est bien chaude, saupoudrer 40g de sucre, mélanger. Laisser caraméliser en remuant pour qu’ils ne forment pas un tas compact. Oter du feu et disposer ce mélange caramélisé sur une feuille de papier cuisson pour les laisser refroidir
      Ensuite préparer la crème glacée : faites chauffer le miel. Séparer les blancs des jaunes. Mélanger les jaunes et 30g de sucre dans un saladier. Battre les blancs en neige dans un grand bol puis ajouter le miel bouillant, en continuant de fouetter. Incorporer ce mélange progressivement aux jaunes d’œufs.
      Dans un petit saladier que vous aurez mis au réfrigérateur en débutant la recette, fouetter la crème fraîche liquide entière en chantilly.
      Puis mélanger-la délicatement, à l’aide d’une cuillère en bois, à la préparation « blanc en neige, miel, jaunes, sucre ». incorporer maintenant les fruits caramélisés.
      Présenter le nougat glacé dans des verrines(4h au moins au congélateur) ou dans un plat de type moule à cake (10h au moins au congélateur).
      L’important , c’est de respecter le temps au congélateur. Plus le plat est gros, plus le temps de congélation est long.
      Pour démouler facilement, si vous voulez présenter le nougat en bûche, recouvrez l’intérieur du plat de film alimentaire ou de papier sulfurisé, avant de verser la préparation dedans.
      Dans tous les cas, recouvrez de film alimentaire, ou d’un couvercle, les verrines ou le plat et laissez prendre au congélateur.
      Démouler au dernier moment et servez ce nougat glacé accompagné de framboises et de fraises.
      ——————————régale-toi

  2. Pingback: Les différents stades du développement du sphinx-terrien selon Sphinx-Freud | L'impermanence n'est pas un rêve

  3. Fameux concours de circonstances pour un non moins concours de fées vrillées.
    Le sphinx se pourlèche les babines dans la ville du nougat.
    Et le lecteur en a l’eau à la bouche.

    • J’étais là, oui. Tu penses la joie que j’ai eu de tâter mon téléphone dans ma poche quand j’ai vu cette façade alors que j’étais stoppée par un feu rouge! Il a fallu que je dégaine très vite, j’ai tout à coup pensé à cette folle épopée de l’agenda ironique. Cette photo est pour toi, Bodo, avec tout mon sourire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s