Je t’offrirai

Je t’offrirai la pluie dans les plus grands déserts,
T’offrirai le soleil au milieu de la nuit,
T’offrirai le silence et ses plus grands concerts,
T’offrirai l’horizon qui au lointain s’enfuit.

Je t’offrirai des fleurs aux parfums inconnus,
Je t’offrirai le froid au milieu des volcans,
T’offrirai la chaleur quand l’hiver est venu,
T’offrirai des poèmes, t’offrirai des romans.

Je t’offrirai la mer au beau milieu du ciel,
T’offrirai l’océan au dessus des étoiles,
T’offrirai un baiser au petit goût de miel
Et l’oiseau qui s’envole pour terminer la toile.

Je t’offrirai le monde et bien plus grand encore,
T’offrirai l’univers au-delà du néant,
Si ce n’est pas assez je t’offrirai de l’or,
Et t’offrirai mon cœur, mon amour est dedans.

Je t’offrirai

de Alain Verdure. Un poème pour ce mois de février que j’aurais bien aimer écrire.
Un poème d’amour infini.
Ce poème pour la poésie du jeudi chez Asphodèle