Cher frère blanc

Cher frère blanc

Cher frère blanc

Quand je suis né, j’étais noir,
Quand j’ai grandi, j’étais noir,
Quand je suis au soleil, je suis noir,
Quand je suis malade, je suis noir,
Quand je mourrai, je serai noir.

Tandis que toi, homme blanc,
Quand tu es né, tu étais rose,
Quand tu as grandi, tu étais blanc,
Quand tu vas au soleil, tu es rouge,
Quand tu as froid, tu es bleu,
Quand tu as peur, tu es vert,
Quand tu es malade, tu es jaune,
Quand tu mourras, tu seras gris.

Alors, de nous deux,
Qui est l’homme de couleur ?

Poème de Léopold SEDAR SENGHOR pour la poésie du jeudi chez Asphodèle  et pour l’ironie de l’agenda du mois blanc.

Les autres participants sont là aujourd’hui.

Publicités

15 réflexions sur “Cher frère blanc

  1. Un poème diablement « ironique » qui colle parfaitement avec l’agenda du même nom de ce mois ci et le blanc n’est-il pas là Pour faire ressortir les autres couleurs, les magnifier d’une certaine façon ? Même si pour moi, le blanc étant une de mes couleurs préférées, il se suffit à lui-même ! 😉 Bisous ma tricoteuse Chef ! 😆

  2. Pingback: La poésie du jeudi avec Hélène Cadou | Les lectures d'Asphodèle, les humeurs et l'écriture

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.