Le secret de tante Eudoxie

Le secret de tante Eudoxie de Eric Boisset. C’est le premier tome de La Trilogie des Charmettes. On y rencontre Jeanne Cornette, une petite sorcière dotée des neuf signes distinctifs classiques. Elle vit avec sa mère et ses animaux de compagnie, dont elle a activé le point de parole pour leur permettre de s’exprimer dans le langage des humains. Dans ce premier tome, Mina présente à ses amies Jeanne et Victoire, Iris, celle qui deviendra la quatrième petite sorcière associée à la création des Figures.

Le secret de tante Eudoxie

La Trilogie des Charmettes appartient au genre fantastique, elle met en scène quatre petites sorcières, qui pratiquent la magie fondamentale sous la conduite de tante Eudoxie.
Ces fillettes doivent créer successivement trois mystérieuses Figures dont la réunion engendrera une énergie fabuleuse appelée Mana.
Elles sont en butte aux agissements hostiles de la diabolique mademoiselle d’Abbeville, ex-sorcière déchue de ses pouvoirs.
Celle-ci a développé une technique offensive pour palier à son impuissance et tente de s’approprier les Figures au fur et à mesure de leur création.
Avec beaucoup d’humour, Eric Boisset met en opposition la magie écologique de tante Eudoxie et les astuces destructrices de mademoiselle d’Abbeville.
Les petites sorcières sont reconnaissables à leurs neuf signes particuliers.
Elles ont un grain de beauté dans le cou, à la jointure de l’oreille gauche avec la nuque.
Elles apparaissent toujours floues sur les photographies.
Dans un miroir, il y a toujours un décalage d’un dixième de seconde entre elles et leur reflet.
Elles ne peuvent souffler une flamme quelconque.
Quand elles se mettent en colère, leurs yeux changent de couleur : les yeux bleus deviennent violets, les yeux verts deviennent gris et les yeux marron deviennent noirs.
Elles sont allergiques aux aliments rouges, qui leur donnent de l’urticaire (beurk le ketchup !).
Elles font systématiquement sonner les portiques de détection des grands magasins.
À proximité d’une petite sorcière, les téléphones portables sont parasités.
Quand une petite sorcière novice entre en contact physique avec une initiée, cela crée une étincelle d’électricité statique qui les fait sursauter toutes les deux.

Les animaux constituent des personnages à part entière. Chez tante Eudoxie, il y a le labrador à l’accent suisse qui passe son temps à dormir, et M. Grognatout le grand duc qui terrorise tout le monde. Les chamailleries entre le mainate de Jeanne et son chat Moulinex font sourire, tout comme les récriminations des poissons qui se plaignent de la qualité de l’eau dans l’aquarium.

Avec une touche qui peut surprendre comme le fait que Jeanne vouvoie sa tante, le texte recèle de mots de vocabulaire et de formulations soutenues, et l’ensemble est agréable à lire.

C’est ma participation au challenge de #3xNoël organisé par Chicky Poo, Petit Spéculoos et Samarian. Et chez Syl, c’est un arbre qui parle, une bien jolie histoire dans le thème de Noël. Et pour les amateurs de FB, c’est ici.

Publicités

7 réflexions sur “Le secret de tante Eudoxie

  1. Pingback: Il était trois fois Noël – Récap’ des billets | Pages après pages

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s