Le Gland et la Citrouille

C’est poésie du jeudi chez Asphodèle, et ce sera Le Gland et la Citrouille de Jean de la Fontaine

Le Gland et la Citrouille

Dieu fait bien ce qu’il fait. Sans en chercher la preuve
En tout cet Univers, et l’aller parcourant,
Dans les Citrouilles je la trouve.
Un villageois considérant,
Combien ce fruit est gros et sa tige menue :
A quoi songeait, dit-il, l’Auteur de tout cela ?
Il a bien mal placé cette Citrouille-là !
Hé parbleu ! Je l’aurais pendue
A l’un des chênes que voilà.
C’eût été justement l’affaire ;
Tel fruit, tel arbre, pour bien faire.
C’est dommage, Garo, que tu n’es point entré
Au conseil de celui que prêche ton Curé :
Tout en eût été mieux ; car pourquoi, par exemple,
Le Gland, qui n’est pas gros comme mon petit doigt,
Ne pend-il pas en cet endroit ?
Dieu s’est mépris : plus je contemple
Ces fruits ainsi placés, plus il semble à Garo
Que l’on a fait un quiproquo.
Cette réflexion embarrassant notre homme :
On ne dort point, dit-il, quand on a tant d’esprit.
Sous un chêne aussitôt il va prendre son somme.
Un gland tombe : le nez du dormeur en pâtit.
Il s’éveille ; et portant la main sur son visage,
Il trouve encor le Gland pris au poil du menton.
Son nez meurtri le force à changer de langage ;
Oh, oh, dit-il, je saigne ! et que serait-ce donc
S’il fût tombé de l’arbre une masse plus lourde,
Et que ce Gland eût été gourde ?
Dieu ne l’a pas voulu : sans doute il eut raison ;
J’en vois bien à présent la cause.
En louant Dieu de toute chose,
Garo retourne à la maison.

Cette fable et ce petit bonnet sorti de mes aiguilles, juste pour apporter un sourire sur vos lèvres. Ce soir, ce sera soupe de potimarron bien évidemment.

Advertisements

23 réflexions sur “Le Gland et la Citrouille

    • C’est vrai… on serait moins près du soleil… sans doute… on aurait froid… je devrais faire encore plus de bonnets… y aurait-il des moutons ou des lamas pour la laine?…
      Je suis contente finalement que la vie soit telle qu’elle est, belle journée à toi, Monesille. Merci de ta visite

  1. Et que dirait notre bon Jean de la Fontaine de nos noix de coco , lorsqu’elles nous tombent dessus ça fait bien mal aussi!!!! Mais peut être est-ce une autre histoire….! Bon souper, ici aussi c’est la pleine saison des citrouilles! 🌺 bise de mamie de Caledonie , Mamiedesiles

    • Dieu, mais qui est-il vraiment? Est-il là pour remplacer tout ce qu’on ne sait pas expliquer? Sans doute pour certains. Ou est-il celui qui nous guidera toujours et encore, malgré vents et marées? Sans doute pour d’autres. C’est un gros coussin sur lequel on peut se reposer? J’en ferais bien un

  2. Oui mais des cochons nourris aux glands, on les paye de nos jours (quand on en trouve ! :D) Délicieuse cette fable ! C’est pour ça que je n’ai jamais fait la sieste sous un cocotier !!! 😆 Ce bonnet est trognon de chez trognon ! Je réfléchis à qui je pourrais l’offrir !!! 😉

  3. Hello. J’ai appris cette fable il y a …. Elle est délicieuse et le bonnet a l’air bien sympa. Je n’étais pas venu depuis longtemps et ton talent me séduit toujours autant.:P

  4. Pingback: LES BERGERS (I PASTORI) di Gabriele d’Annunzio pour la poésie du jeudi et pour le mois italien d’Eimelle. | Les lectures d'Asphodèle, les humeurs et l'écriture

    • Coquine et malicieuse!
      C’est un puissant astringent, ma chère Val. Alors je préfère me coucher sans manger.
      « C’est bon rien que pour les cochons » disait ma grand-mère.
      😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s