Les passeuses d’histoires

Les passeuses d’histoires de Danièle Flaumenbaum, il faut que je vous en parle. Il me l’a offert cet été avec un sourire et la très forte intention de le lire lui-aussi. Il l’a acheté sur les conseils d’un ami de notre âge très concerné lui-aussi. Le livre était entouré d’une bande rouge pour le rendre attrayant comme vous savez, avec la photo de l’auteure souriante et les dents du bonheur à coté des mots ‘par l’auteur de Femme désirée, Femme désirante’. Je ne connais pas, mais je vais connaitre. Cent dix pages à peine de lecture douce.

Les passeuses d'histoires

Quatrième de couverture: Devenir grand-mère aujourd’hui, c’est se sentir habitée d’une énergie nouvelle, c’est vivre un « deuxième printemps ». C’est aussi, plus qu’on ne le croit, un moment de fragilité et de transformation intérieure, et la parole est capitale pour que chacun trouve sa place dans la famille: les grands-parents, les enfants devenus parents, les gendres, les belles-filles et bien sûr les petits-enfants. Les grands-mères d’aujourd’hui sont devenues des « passeuses d’histoires ». Quelles valeurs et quels secrets doivent-elles apprendre à transmettre à leurs petits-enfants pour les propulser dans la vie?
Danièle Flaumenbaum a longtemps été gynécologue et acupunctrice. Elle est l’auteur du best-seller Femme désirée, femme désirante.

Mon avis: Dès l’introduction, j’ai senti que ce livre allait me plaire. Elle commence ainsi « Un soir de janvier, je reçois un coup de téléphone de mon fils m’annonçant que je vais être grand-mère. Je bafouille, je suis troublée, je suis émue, je félicite… » J’avais évidemment ressentis la même chose qu’elle. Au fur et à mesure des pages, je l’écoute et ne peux lui répondre que par des hochements de tête.

Elle énonce des choses triviales, elle souligne pleins de petits faits et états tous simples qui méritent d’être dits. Elle parle des grands-mères d’aujourd’hui, du nouvel espace familial, de la transmission des ancêtres et de celle de la vision du monde, par exemples.

Je ne connais pas son best-seller, mais je vais connaitre, car j’ai vraiment lu celui-ci avec plaisir.

Je passe de très bons moments avec mes petits. Je suis sous leur charme et je me laisse faire, je leur souris en les embrassant. What else?

Advertisements

10 réflexions sur “Les passeuses d’histoires

  1. Bonjour Cath, je découvre votre blog chez Patchacha et tombe sur cet article qui a deux conséquences:
    1- je vais inscrire votre blog sur mon compte bloglovin et reviendrai donc chez vous.
    2-je vais commander ce livre; je suis (un peu écrivain, beaucoup prof de Lettres et grande lectrice, passionnément grand-mère de 7 déjà petits enfants, 7 en 6 ans!)
    Je me veux en cette vie passante mais passeuse aussi; ce qui compte avec ma bande qui s’agrandira, c’et de transmettre, je m’y efforce au maximum.
    J’ajoute que je ne tricote pas,mais je patch un peu et brode beaucoup, ça fera beaucoup de fils pour me coudre à votre blog!
    Merci donc et au rev♥ir!
    Anne

    • Merci de ce lien vers mon blog, c’est un très beau cadeau. Merci pour tous ces mots, c’est encourageant pour ce blog.
      Je pense que l’on est toutes passeuses d’histoires sans même s’en apercevoir, et sans être forcément grand-mère, il faut juste se garder en bonne forme.
      Belle journée Anne, à bientôt 😉

  2. Je ne connais pas cette auteure et je ne suis pas encore grand-mère (je pourrais) mais j’espère que ça arrivera un jour, c’est une autre histoire qui commence et en cela, je trouve le titre du livre très bien choisi ! Bises Patch ! 😉

    • Oh Quelle surprise heureuse de te lire à nouveau mon Asphodèle. Ma journée commence bien. Je n’avais pas du tout idée de ce que c’est vraiment que d’être grand-mère. C’est un merveilleux cadeau de la vie, un bonheur que j’aimerais partager. Merci de tes mots

  3. N’ayant pas le bonheur d’être grand-mère pour raisons xxxx je crois que je vais l’offrir à une copine qui a la chance d’avoir 5 petits enfants (avec ses 3 filles). Même si elle a fait des études de psycho, je pense que ce bouquin lui plaira.
    Merci pour ces précieux conseils en livre (surtout j’adore les livres)
    Biz et à bientôt

    • Merci Dane. On peut être grand-mère de cœur, et elle le dit dans ce livre.
      Je n’ai rien choisi, c’est la vie qui l’a décidé. Je n’y avais d’ailleurs pas trop pensé avant que ça me soit annoncé. J’avais une certaine appréhension, en me demandant si j’allais leur plaire et si j’allais être à la hauteur.
      Ils sont petits, ils me sourient, ont l’air d’apprécier mes chansonnettes et dorment sans pleurer les jours et les nuits qu’ils passent à la maison. Ça me va bien. 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s