Profiter du moment présent

Profiter du moment présent, tout au matin, c’est garder les yeux fermés et rester encore trente secondes immobile. C’est savourer cet instant, les envies arrivent, les membres demandent à s’étirer et les projets de la journée envahissent l’esprit.

Profiter du moment présent

Profiter du moment présent, c’est boire mon café en toute tranquillité, là, avec un livre que je découvre et qui me plait. J’ai fait de la confiture d’abricot et j’en tartine un peu sur mon pain.

Profiter du moment présent, c’est entendre les oiseaux chanter, se préparant à aller chercher la nourriture pour leurs petits avant de les apprendre à voler. Le nid n’est pas loin, les petits piaillent. Le merle, lui, s’égosille au coin de la toiture et fait entendre ses plus belles ritournelles. Les pies jacassent, elles ont trouvé les figues en haut de l’arbre.

Je profite de la brise du matin après la chaleur de la nuit. Je profite encore de la pénombre du point du jour quand le soleil n’est pas encore levé.

Profiter du moment présent, c’est apprécier la présence des autres habitants de la maison. Ils se lèvent les uns après les autres et découvrent que la journée sera encore une fois belle et chaude. C’est l’été, nous en sommes heureux. C’est profiter de leurs rêves que certains racontent, d’autres sont simplement contents d’être ici. C’est entendre les paroles et les mots qui fusent en même temps. Ça caquette, ça bougonne, c’est peut-être ce qu’il se passait dans le nid des oiseaux tout à l’heure.

Profiter du moment présent, c’est fermer les yeux et imaginer…

Profitez du moment présent pour aller voir les  53 billets en 2015 chez Agoaye , faites comme moi, en toute liberté.

Publicités

8 réflexions sur “Profiter du moment présent

    • Il fait bon quelquefois de s’attarder et prendre son temps, et de faire attention à ce que l’on touche ou ce qu’on respire et de ce que l’on entend…
      Merci Patch à Chat (que devient-il d’ailleurs?)

      • Ça va avec la pratique en extérieur , tant qu’il n y a rien de cassé , et que ce n’est pas très profond , j’ai toujours eu de la chance , je ne suis jamais rien cassé ,ou fait vraiment mal , une fois mon ancien chef , quand il a appris que je faisais du parapente , déjà qu’il me croisait souvent sur les pistes de ski à fond les manettes , il a eu peur , que je me fasse vraiment mal , et qu’il dut rechercher un aussi bon ouvrier que moi , ça ne court pas les rues , il m’avait conseillé d’arrêter le parapente et le ski , et de me mettre à la belote , déjà avec mon petit bolide GTI 16 soupapes , il était persuadé que je me foutrais dans un mur avant 3 mois , he bien non il avait tort , et j’ai toujours le record de la traversée de Modane avec mon petit bolide GTI 16s ,j’ai du réveiller toute la ville à 4h du matin , je tairai le chiffre , mais c’est un chiffre à 3 numéros , ma voiture a l’époque , faisait parti du club des voitures qui roulaient à plus de 210 km/h , si on vous pose la question , vous répondrez 49 km/h .

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s