Médiocre

Médiocre. Voilà le mot pour l’atelier que propose Sabine. Elle écrivait jeudi dernier que ce mot vient d’une phrase entendue sur les ondes de France Inter : être médiocre est savoir faire preuve de justesse. Elle a trouvé cela merveilleux d’être médiocre. Et elle attend avec une folle impatience nos AmeGraphiques pour ce jeudi 18 juin…

Bien sûr, j’ai eu envie de chercher dans le dico pour répondre au mieux. Mais pas le temps ce matin-là et j’avais ma petite idée. Ce mot, sitôt lu, sitôt recopié sur un papier et mis dans ma poche. Il fallait que je me dépêche car j’allais prendre mon bus de justesse. J’ai les poches pleines de mots. J’ai des clés aussi dans mes poches, et quand je sors mes clés, les papiers tombent et les mots aussi… Je plaisante… 

C’est le temps médiocre de ce matin, après une grande nuit d’orage qui me fait écrire ceci. D’ailleurs, quelques gouttes tombent encore des nuages chassés par le vent. L’odeur de terre mouillée envahit l’atmosphère. J’avance dans le jardin. J’entends juste le bruit des gouttes et des herbes soudain allégées qui se redressent. Le tronc d’un arbre humide brille. Je m’approche sans gêne et découvre avec admiration un monde qui semble insensible aux odeurs et aux bruits. Les plus petits, les insignifiants, ceux à qui on ne prête guère attention s’affairent et savent se confondre à leur environnement. Un beau cliché que le temps m’a offert et que le médiocre m’inspire à ce moment. J’ai fixé les merveilles de ce monde vivant. Oh non, pas médiocre du tout.

Médiocre

Ah oui, ça me revient… Médiocre donc. J’avais copié le mot avant de quitter la maison… juste un peu plus tard, j’ai placé son papier en marque-page dans mon livre car voici l’extrait que j’ai lu ce matin là dans le bus:

« L’étudiant l’attendait dans la cœur.
– Je ne suis pas d’accord avec vous, monsieur.
Il ne comprit pas immédiatement qu’on lui parlait. Il contemplait. Il ne savait pas ce qu’il devait admirer le plus, l’étudiant blond au teint presque irréel comme en peignait quatre cents ans auparavant Raphaël, ou bien le cerisier du japon, unique arbre qui sortait du goudron, éclaboussant le jour avec ses milliers de fleurs roses.
L’étudiant, plein de ce qu’il avait à dire depuis plusieurs jours, ne se laissa pas démonter par l’apparente impassibilité de son professeur.
– Pourquoi dites-vous que vous êtes un peintre médiocre ? Êtes-vous le bon juge ? Qui vous autorise ?
Il sursauta devant l’emportement du jeune homme.
– Qu’est-ce qui vous prend ?
– J’ai été révolté par votre confession, l’autre jour. A la différence de mes camarades, moi, j’ai eu le privilège de voir vos tableaux.
– Où ça ? demanda-t-il, agressif, comme si on lui annonçait qu’on avait fouillé dans ses affaires intimes.
– A Paris, chez le comte de B. Il en possède trois. J’ai été très impressionné par ces toiles (indépendamment du fait qu’elles soient de vous), elles m’ont fait réfléchir, en particulier Le Dictateur vierge.
– Ah oui ?
Il ne se souvenait pas que cette toile avait été achetée par B. Bêtement, cela le rassura. Il savait que cette œuvre-là reposait dans une bonne maison.
– Monsieur, je crois que vous vous mentez à vous-même lorsque vous dites avoir quitté la peinture parce que vous vous jugiez médiocre.
– Non, je ne me mens pas et je ne me trompe pas. Je ne suis même pas un petit maître du surréalisme.
– Ce n’est pas à vous de décider ! criait le jeune et s’empourprait de colère.
L’Autre s’attendrit. Moi aussi, j’étais comme ça à son âge. Intransigeant. »

D’EE Schmitt qui a écrit La part de l’autre, voici ce que j’ai choisi pour illustrer le mot proposé par Sabine du petit carré jaune pour AmeGraphique. Pas facile, ma Sabine!

Publicités

10 réflexions sur “Médiocre

    • Je suis comme toi, mais Sabine nous l’avait proposé. Il y a une impression hautaine de dégoût et de très moche pour ce qui semble simplement moyen et sans intérêt.

  1. En voyant votre publication cela me confirme que tout tient ds le regard que nous portons sur les choses. Le médiocre peut être superbe…. Merci pr ce bon moment du début de journée…

    • Merci Christine, ç’aurait été prétentieux de qualifier une chose ainsi. On n’a pas toujours le regard qu’il faut sur certaines choses, et je voulais m’en excuser

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s