Tigre

Quel était ce félin que j’ai croisé dans mon jardin? un tigre peut-être.

J’étais sur mon île, au large, entre l’Asie et le Canada, et il se peut que ce fut un tigre. Était-il venu à la nage? J’avais le droit de rêver, il était venu me rendre visite et l’ouvrage que j’en ai fait est le plus représentatif de ce que j’ai vu. Comme je n’ai pas osé lui demander de redresser les oreilles qu’il avaient un peu trop rabattues, je n’ai pas bien distingué la couleur intérieure de celles-ci. S’il a gardé une allure paisible, il avait néanmoins un regard très effrayant. Bien que je fus en tongs, j’avais à portée de main un couteau cuiller fourchette pour me défendre s’il avait été menaçant, et j’aurais même pu l’assommer avec un disque dur externe que j’avais à portée de mains. Je me suis évidemment documentée sur cet animal.

Le tigre (Panthera tigris) est un mammifère carnivore de la famille des félidés (Felidae) du genre Panthera. Aisément reconnaissable à sa fourrure rousse rayée de noir, il est le plus grand félin sauvage et l’un des plus grands carnivores terrestre. L’espèce est divisée en neuf sous-espèces présentant des différences mineures de taille ou de comportement.

Superprédateur, il chasse principalement les cerfs et les sangliers, bien qu’il puisse s’attaquer à des proies de taille plus importante comme les buffles. Jusqu’au XIXe siècle, le tigre était réputé mangeur d’hommes. La structure sociale des tigres en fait un animal solitaire ; le mâle possède un territoire qui englobe les domaines de plusieurs femelles et ne participe pas à l’éducation des petits.

Très polyvalent en termes d’habitat, le tigre se rencontre dans toute l’Asie, bien que son aire de répartition se soit fortement réduite. L’espèce est considérée comme en danger par l’Union internationale pour la conservation de la nature et est protégée sur l’ensemble des pays où elle vit. Chassées jusqu’au milieu du XXe siècle, les populations de tigres ont fortement décru, passant d’un effectif estimé à 100 000 individus en 1900 à environ 3 500 tigres, la majorité vivant en Inde. La réduction de son habitat et le braconnage alimentant la médecine traditionnelle chinoise sont les principales menaces pesant sur l’espèce.

Le tigre de Bali (Panthera tigris balica), harimau Bali en indonesien (ou samong dans l’ancien balinais1), est une espèce éteinte de tigre et endémique à l’île de Bali en Indonésie. C’est une des 3 sous-espèces de tigre disparues avec le tigre de la Caspienne et le tigre de Java. Le tigre de Bali s’est éteint fin 1937.

Compte tenu de la petite taille de l’île et des limites de l’habitat forestier, la survie à l’état sauvage du tigre à Bali est considérée comme non envisageable aujourd’hui.

Le tigre de Malaisie (Panthera tigris jacksoni) est une sous-espèce de tigre qui vit au centre et dans le sud de la péninsule Malaise. Sa population ayant été estimée entre 493 et 1 480 adultes en 2003, l’Union internationale pour la conservation de la nature l’a classée parmi les espèces menacées en 2008. Cette même année, il semblait très improbable de compter plus de 250 animaux en âge de se reproduire dans l’une des trois sous-populations, et la tendance était à la baisse.

En 1968, lorsque Panthera tigris corbetti est dénommée, les tigres de Malaisie et de Singapour font partie de cette sous-espèce. En 2004, Panthera tigris jacksoni est reconnue comme une sous-espèce distincte lorsqu’une analyse génétique montre que son génome mitochondrial diffère de celui de Panthera tigris corbetti.

En Malaisie, on lui donne le nom de harimau belang.

Le tigre du Bengale (Panthera tigris tigris) est un félin, et la sous-espèce de tigre la plus connue. Également appelé tigre royal du Bengale, il est plus léger et moins costaud que le tigre de Sibérie. Avec une population d’environ 2000 individus en constante diminution, il est inscrit sur la longue liste rouge des espèces menacées d’extinction.

Le tigre de Sibérie ou tigre de l’Amour (Panthera tigris altaica) est la plus grande sous-espèce du tigre.

Le tigre de Borneo, Sandokan est un film d’aventure franco-hispano-italien réalisé par Umberto Lenzi, sorti en 1963.  Le film est une adaptation du roman d’Emilio Salgari, Les Tigres de Mompracem (le Tigri di Mompracem) publié en 1900. L’histoire raconte que le gouverneur anglais lord Guillonk (inspiré de James Brooke) a capturé le père de Sandokan, le vieux sultan de Mulader, et a annoncé publiquement l’imminence de son exécution. Pour délivrer son père, Sandokan prépare, avec son ami Yanez, un plan destiné à débarquer sur les côtes de Labuan et à prendre en otage le gouverneur. La petite troupe pénètre par surprise dans la résidence de lord Guillonk qui a cependant le temps de prendre la fuite. Sandokan s’empare alors de sa nièce, la belle Mary Ann…

D’après mes recherches sur les tigres sur Wiki… pour répondre au défi du printemps proposé par « Tu dines ce soir », je crois que le mien aurait pu venir de Bornéo, he, que croyez-vous, il n’y a pas que Pi qui ait vécu son Odyssée.

Advertisements

12 réflexions sur “Tigre

  1. Pingback: Une nouvelle participation, c’est trop de la balle !! | TUDINESCESOIR ?

    • oh, ma pauvr’Albine, as-tu oublié tes lunettes? as-tu vu la différence de taille? fais surtout bien attention aux griffes et ne pense pas en prendre un sur tes genoux pour l’entendre ronronner! 😉

  2. Wow!
    Quel article, j’apprends des choses aujourd’hui sur les tigres grâce à toi:)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s