La brise de fin d’après-midi s’est levée

…La brise de fin d’après-midi s’est levée. Des pollens volent en tous sens comme de minuscules peluches. Elle sait qu’elle a ses comprimés contre les allergies au fond de sa poche et elle sourit. Elle ne sait pas d’où lui est venue cette envie d’écrire, son amour pour les voyages, sans doute. Elle eut cette étincelle, la première fois, le jour où elle a pu prendre ce nouvel envol. Elle avait patienté dans l’attente de ce moment et avait vibrée à l’idée d’envoyer valser, un jour, les dossiers de ceux qui l’avaient baisée en profitant de ses services. Elle avait vécu dans l’espérance de cette douce vie et la vivait enfin. Elle rit encore de ses paroles sans gêne, qu’elle avait eu et c’est sans déplaisir qu’elle avait commencé à couvrir les pages de son carnet. D’une belle écriture, elle se prête à cette velléité quotidienne, sans aucune censure. Hier elle avait écrit sur ses gourmandises éphémères au chocolat qu’elle prépare quand le ciel est gris et ne lui permet pas de sortir. Aujourd’hui, c’est l’égarement soudain sur ce chemin qu’elle connait pourtant très bien. Elle entend l’écho du tramway dans la vallée, et sait maintenant où elle est. Elle se redresse de l’endroit où elle s’était tapie pour reprendre ses idées et écrire. Elle a déjà rangé son cahier et crayon dans sa poche et empoigne son bâton. Elle passe machinalement une main sur ses joues et ses rides avant de continuer sa marche. Elle doit accélérer le pas, car elle aperçoit déjà les volutes de fumée sortir des cheminées des habitations en contre-bas qui se préparent pour la nuit.

C’est ma participation aux plumes 43 chez Asphodèle avec les mots proposés et inspirés du mot désir pour ce mois d’avril. J’ai essayé de faire une suite aux précédentes Plumes de mars.

Publicités

51 réflexions sur “La brise de fin d’après-midi s’est levée

  1. Pingback: C’était une folie de s’évader ainsi | patchcath

  2. Pingback: LES PLUMES 44 – LES TEXTES DE MAI ! | Les lectures d'Asphodèle, les humeurs et l'écriture

  3. J’ai envoyé tous mes dossiers valser il y a sept ans et je ne le regrette toujours pas 😉
    Toujours un plaisir de te lire même si en ce moment je me fais rare. Superbe broderie qui accompagne ton texte.
    Bisous Patchcath.
    Domi.

  4. Des moments de vraie vie posés sur un papier se remplissent d’harmonie.
    Un écrit précis ; le rendu est aussi réussi qu’un de tes ouvrages d’aiguilles 😉
    Gros bisous

  5. ah ces petits comprimés, (bleus les miens ) bien que je ne soies pas allergique a la nature mais aux médocs !! pffffffffffffff
    Merci pour le plaisir de te lire …

  6. Je me suis parfaitement retrouvée dans ce désir de liberté et de vivre et d’écrire et d’envoyer tout valser, ce que je fais un peu en ce moment !
    Un texte comme un grand bol d’air frais !
    Bises aérée !

  7. Un beau texte que j’ai suivi à la loupe pensant découvrir « elle »! Elle, c’est peut être moi, toi, nous! Magnifique évasion à vaux l’eau.

  8. Un joli texte qui célèbre la liberté, quand on envoie tout valser pour faire ce qui nous plaît et écrire en fait partie…
    Qu’elle est belle ta broderie !!! 🙂

  9. Quelle jolie balade, on sent l’odeur du feu de bois s’échapper des cheminées tout en redescendant vers la vallée
    La vallée va s’endormir bientôt pour se réveiller bien vite sur de nouveaux rêves de voyages

    Joli moment d’évasion

  10. Toujours cette douceur si personnelle!
    Les dossiers…Y a t-il des choses confidentielles à l’intérieur?
    Et pourquoi accélère t-elle? A t-elle peur de quelqu’un? Ou seulement du froid?
    Je t’embrasse

  11. Une participation très poétique 😉 J’apprécie beaucoup ton blog même si je ne prend pas le temps de laisser des messages régulièrement, je te lis en tout cas, et j’ai décidé de te taguée pour un liebster award 😉 si ça te dis de participer voici les liens de mes 2 articles où tout est expliqué (tu n’es pas obligée bien entendu) : https://mespetitesrecreations.wordpress.com/2015/04/24/liebster-award-3/ et https://mespetitesrecreations.wordpress.com/2015/04/25/liebster-award-3-deuxieme-partie-mes-tags-et-mes-questions/

  12. Elle vit enfin ses propres désirs : elle s’est enfin trouvée. Je lui souhaite de les vivre pleinement ! Un texte qui sonne comme une récap’ de vie, qui m’a vendu du courage et de l’optimisme pour aujourd’hui…
    Boujoux.

  13. Elle s’est enfin trouvée : ce qu’elle est, ce qu’est veut. Ses propres désirs rien qu’à elle ! Je lui souhaite de les vivre pleinement. Un beau texte comme une récap’ de vie, qui m’a vendu du courage et de l’optimisme pour la journée ! Boujoux.

  14. Elle s’est enfin trouvée ! Ce qu’elle est, ce qu’elle veut : juste ses propres désirs à elle. Je lui souhaite de les vivre pleinement ! Un texte comme une récap’ d’une vie, qui m’a vendu du courage et de l’optimisme pour la journée…

  15. Pingback: LES PLUMES 43 – Les textes du désir d’avril 2015 ! | Les lectures d'Asphodèle, les humeurs et l'écriture

  16. Le début de ton beau texte m’a fait sourire. Mes comprimés sont sortis du sac et je suis heureuse de cette pluie d’aujourd’hui qui va rabattre un peu les pollens qui démarrent! Belle journée. J’ai aimé aussi ton lapin et ton oiseau 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s