Les souris et les chats ont de drôles de couleurs

Je dois vous les montrer. Il faut les ressortir. Les souris et les chats ont de drôles de couleurs, je sais, les papillons aussi, et les poissons, ma foi, n’ont rien à leur envier.

Les souris et les chats ont de drôles de couleurs
Bien sûr comme toujours, elle n’y voit rien ou pas grand-chose et elle s’écrie qu’elle ne voit pas tout ça. Elle ne voit pas les chats.
Des chats verts, mais pourquoi? Quelle idée vous a prise de les faire comme ça?
Je ne sais pas, je ne sais pas. J’ai pioché là dedans et ça s’est fait comme ça.
Mais que me dites-vous là? y’a plein d’autres couleurs et ça serait plus heureux d’avoir fait des chats bleus!
Je ne répondis rien, mon ouvrage était bien.
Je le continuerai, bon gré mal gré. Et elle a enchainé sur une histoire de génie.
Elle n’avait pas de lampe, que nenni, mais elle avait envie.
Envie de quoi? Elle ne le savait pas.
Elle semblait perdue, ne se rappelait plus.
Elle avait entendu, c’est sûr, mais n’avait rien vu. Et j’ai compris qu’elle hésitait. Elle avait fait trois vœux et regrettait un peu.
En riant et n’y croyant pas trop, elle avait souhaité et vite énuméré amour, gloire et beauté. Quelle idée?
Et puis elle me parlait, toujours pas calmée de fraternité et puis d’égalité, et très agitée elle avait ajouté le mot liberté.
Je n’osais la regarder. Je n’avais rien prononcer.
Trois vœux, à son avis, ce n’était pas assez!
J’ai levé la tête, nos yeux se sont croisés.
Elle a respiré fort et m’a bien regardé.
Les souris et les chats ont de drôles de couleurs. Pleins d’humour et d’humeur?
Je continuerai, lui dis-je, et je le lui promis de poster des articles et parler d’Atelier, du bonheur partagé et des fous-rires aussi, de cette tendresse infinie qui nous unit et ne pourra cesser.
Je me suis approchée, le ciel s’est éclairci. Les souris et les chats ont de drôles de couleurs, je sais, les papillons aussi, et les poissons, ma foi c’est vrai, n’ont rien à leur envier. Tant pis.

Les souris et les chats ont de drôles de couleurs

Et puis voilà, le soleil était là, alors avec tout ça, pas de photo de chat. Ce sont les 3 vœux (ou plus) pour ma  quatrième participation au défi des 53 billets pour 2015