Dis ! Quand reviendras-tu ? Dis ! au moins le sais-tu ?

Dis ! Quand reviendras-tu ? Dis ! au moins le sais-tu ?
Que tout le temps qui passe
Ne se rattrape guère…
Que tout le temps perdu
Ne se rattrape plus !

Voilà combien de jours, voilà combien de nuits…Voilà combien de temps que tu es repartie! J’avais cru, cette fois, que ton dernier voyage pour nos cœurs retrouvés, serait qu’ancien nuage. A Pâques, tu disais :  « Je serai de retour, au printemps ensemble, on parlera d’amour »

Dis ! Quand reviendras-tu ? Dis ! au moins le sais-tu ?
Dis ! Quand reviendras-tu ? Dis ! au moins le sais-tu ?
Que tout le temps qui passe
Ne se rattrape guère…
Que tout le temps perdu
Ne se rattrape plus !

Le printemps va s’enfuir et tu n’es plus là. Bientôt les feuilles mortes et les feux de bois… Je t’attends toujours comme au dernier automne, souvent je m’alanguis, je rêve, je frissonne… Je tangue, je chavire, et comme la rengaine, je vais, je viens, je vire, je tourne, je me traîne…

Dis ! Quand reviendras-tu ? Dis ! au moins le sais-tu ?
Que tout le temps qui passe
Ne se rattrape guère…
Que tout le temps perdu
Ne se rattrape plus !

J’ai beau t’aimer d’amour, j’ai beau t’aimer toujours. J’ai beau t’aimer de mère, j’ai beau t’aimer tout court… Mais tu ne comprends pas qu’il te faut revenir ! Pap’ et moi, nous deux, parlons de souvenirs… Comment veux-tu, sans toi, qu’on voit le monde beau sous un soleil de plomb, pourtant, qui n’est pas assez chaud ?

J’ai arrangé les si belles paroles de Barbara à « ma sauce » en espérant qu’elle me lise et comprenne notre désespoir. Je n’en peux plus, j’ai envie de crier et mon cœur saigne.

Publicités

15 réflexions sur “Dis ! Quand reviendras-tu ? Dis ! au moins le sais-tu ?

  1. Je peux comprendre cette douleur. Je n’ai pas vu mon fils aîné depuis dix ans à cause de la folie de son épouse. Mon coeur de mère est bouleversé.
    Bisous

      • Elle est magnifique cette bourse poison.J’aimerai la confectionner aussi ,puis-je avoir les explications merci.

      • Je ne pourrais pas forcément donner la mesure exacte
        Ce que j’ai fait: j’ai ouvert le fermoir à son maximum et mesuré la circonférence du cercle ainsi formé, j’ai monté le nombre de mailles correspondant à cette mesure et augmenté les mailles pour élargir et former le corps du poisson, puis j’ai diminué et terminé en formant la queue en côtes 1/1, pour les nageoires, j’ai tricoté 2 sortes de queues que j’ai adapté sur les cotés du corps, et j’ai cousu la bouche sur le fermoir.
        Voilà, des explications, sur le vif, juste pour toi
        et pour celles qui liront ce commentaire

  2. J’adore cette chanson et j’adore Barbara. Cela me fait plaisir de la retrouver. Les changements ne nuisent pas à la qualité du texte. J’espère que ce n’est pas autobiographique sinon j’ai une pensée pour toi.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s