Elle posa son tricot et alla ouvrir à demi les rideaux

Elle posa son tricot et alla ouvrir à demi les rideaux, pour laisser pénétrer la lumière dans la chambre.

– Debout mes poulettes!

Elle avait bien dormi, quelques heures pourtant. Elle avait émergé à l’aube et écouté la litanie de la pluie. En suspens dans la demi-obscurité, bercée par cette cadence, sans savoir vraiment où elle se trouvait. Elle avait tant voyagé.

Une toute petite lampe éclairait son ouvrage. Patiemment, elle avait attendu l’heure de réveiller les enfants en se berçant de ses interrogations : devaient-ils acheter cette villa ? Cette idée d’alternance était-elle la bonne ? Elle était décidée à lui en parler aujourd’hui même.

Elle se pencha sur sa plus jeune et la couvrit de petits baisers. Quand elle les voyait dormir ainsi, elle devait se faire violence pour les déranger. Elle ne cessait de lutter contre son inclinaison naturelle à la tendresse, la douceur. Pour faire bonne mesure, elle redoublait de fermes résolutions, de manifestations d’autorité.

tricot rideaux

Une tranche de vie inspirée de mes lectures du moment pour un clin d’œil à toutes les femmes. 

Publicités

2 réflexions sur “Elle posa son tricot et alla ouvrir à demi les rideaux

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s