Je n’aurai pas le temps

Je n’aurai pas le temps, pas le temps
Même en courant
Plus vite que le vent
Plus vite que le temps
Même en volant
Je n’aurai pas le temps, pas le temps
De visiter toute l’immensité
D’un si grand univers
Même en cent ans
Je n’aurai pas le temps de tout faire

Je n'aurai pas le temps

J’ouvre tout grand mon cœur
J’aime de tous mes yeux
C’est trop peu
Pour tant de cœurs et tant de fleurs
Des milliers de jours
C’est bien trop court, bien trop court

Je n'aurai pas le temps

Et pour aimer
Comme l’on doit aimer quand on aime vraiment
Même en cent ans
Je n’aurai pas le temps, pas le temps

Je n'aurai pas le temps

J’ouvre tout grand mon cœur
J’aime de tous mes yeux
C’est trop peu
Pour tant de cœurs et tant de fleurs
Des milliers de jours
C’est bien trop court, c’est bien trop court

C’est cette chanson qui m’est venue à l’esprit quand j’ai regardé le calendrier pour évaluer le temps restant pour notre ouvrage
Combien de pages étaient prévues? Combien en reste-t-il à faire? Y a-t-il des difficultés? Comment les assembler ensemble?