Fête des fleurs

Quand je leur ai dit que notre participation serait active à la fête des fleurs et qu’il fallait être prêtes peu après carnaval, elles n’ont pas su dissimuler une grimace. Je lus rapidement l’interrogation sur leurs visages devenus jaunes par l’émotion, mais je les sentais unies et armées de courage pour entendre quelques explications.

Fête fleurs

Le mystère s’éclaircit et les idées fusèrent. Elles allaient se déguiser. Ça n’allait pas être un camouflage complet, elles avaient plutôt envie de fabriquer des masques, et des vêtements avec des décors pailletés, en ajoutant quelques plumes et en s’inspirant des farandoles vénitiennes. Celles qui avaient des mains de sculpteur étaient disposées à montrer comment manipuler l’argile.

Elles s’activaient et distribuaient les rôles pour cette grande comédie. Le lieu embaumait la bonne humeur tout à coup. Sans hypocrisie, ni mensonge, elles organisaient leurs semaines de travaux, et pour que cette journée reste unique elles avaient penser à un bal en soirée. Une très forte amitié celait ce groupe où l’usure ne se lisait jamais.

C’est ma participation à des Plumes 20 chez Asphodèle, avec les mots imposés et c’est ma façon de leur dire que je pense à Elles.