Quelques pages pour un livre textile

J’ai étalé sur la table quelques pages pour un livre textile. Pour la première, j’ai représenté les pieds d’une fille allongée sur l’herbe. C’est du sashiko en gazon japonais aux mèches rebelles.
A ce propos, la page représentant les cheveux est terminée, c’est du boutis. La chevelure de la fille endormie repose sur le dos du chat, couché auprès d’une pâquerette. La page du visage sera moins simple à réaliser. Les paupières sont closes et elle semble avoir un sourire coquin, avec sa fleur au coin des lèvres. Il faudra que j’apporte un brin de fantaisie et un soupçon de dévergondage.
Cette bande d’épis de blé et ces biches dans un pré sont prêts pour la deuxième page. C’est un peu particulier, je l’avoue, cette scène de chasse pour représenter le bas des jambes. Pour la page suivante, ce sera un assemblage en trois dimensions, avec un bout de voile multicolore en guise de jupe qui se soulèvera sur les cuisses. Et du rouge en guise de fond de robe…
Je regardais l’effet produit de cet ouvrage en cours quand j’ai senti ta présence derrière mon dos. Ton souffle me caressa le cou, juste en dessous de l’oreille gauche et tes mains m’emprisonnaient déjà les épaules quand tu m’a dit: « Il ne manque plus que la cravache et les bottes »…

pages livre textile

C’est ma participation à « des mots, une histoire 122 » chez Olivia en suivant la consigne pour le plaisir de So’N. Les mots imposés y sont tous ou à peu près.