14 Le Noël d’un chien et d’un chat

Aujourd’hui c’est une nouvelle histoire qui commence pour ce 14 Le Noël d’un chien et d’un chat

Il était une fois un fermier qui adorait la chasse. Il avait acheté un chien  qu’il emmenait toujours avec lui. L’ennui c’est que ce chien-là, n’aimait pas chasser. Il ne supportait pas de courir après le gibier, ni lever les oiseaux. Son plaisir était de gambader dans les champs et de cueillir des fleurs à pleine gueule. Il partait sagement avec son maître, et dès qu’il reniflait une fleur il détallait et allait dans tous les sens. Le fermier avait beau le rappeler, il ne le rejoignait qu’après avoir ramassé un très gros bouquet qu’il tenait entre ses dents. Ça le mettait en colère, il criait très fort et le traitait de chien têtu et désobéissant, de bon à rien et il lui tirait les oreilles. Le chien pleurait de douleur, mais dès qu’il repartait, c’était plus fort que lui, seules les fleurs l’intéressaient, et il plantait le fermier là, pendant des heures.

Noël chien chat

Un dimanche après-midi de décembre, le chien avait quitté son maître à l’entrée d’un champ et il avait passé des heures à cueillir toutes les fleurs écloses. Il y en avait peu à cette saison, il était parti très longtemps. Il revenait pas trop rassuré car il s’attendait à être puni, mais ç’a été bien pire que ce qu’il imaginait. Le fermier était hors de lui. Il l’a roué de coups en criant que s’il recommençait, sale animal, il allait lui servir de gibier.
Le chien a filé en rasant la terre et s’est réfugié dans le tas de paille du hangar. Le chat, qui était couché dans la brouette, a ouvert un oeil:
– Mon pauvre vieux! Tu as reçu une belle correction!
– Et ce n’est pas tout, a dit le chien. Il veut m’éliminer.
– Il le fera, a dit le chat. Si tu restes, il le fera. C’est un homme au cœur dur. Il faut t’en aller, et vite.
– M’en aller! Où veux-tu que j’aille? a demandé le chien.
– Dans la Forêt Profonde! a répondu le chat. Tu y trouveras de quoi te nourrir et t’abriter. D’ailleurs, j’irai avec toi. Tu es mon ami. Nous partirons à la nuit tombée.
Aussitôt que la porte et les volets de la maison ont été fermés, ils se sont donc mis en route. Le chien avait mal partout, mais il a marché. Une nuit après l’autre, ils ont marché…
Si bien qu’un matin, ils sont arrivés dans la Forêt Profonde. Ils ont continué encore une journée, sans se presser et, dans un amas de roches près d’un ruisseau, ils ont découvert une grotte large et spacieuse, tout à fait ce qu’il leur fallait comme maison.. Ils s’y sont installés. A partir de ce jour et chaque jour, le chien tapissait le sol de fleurs fraichement cueillies et ils ont vécu dans la forêt, tranquilles, presque heureux. Presque.

Et le temps a passé.

Cela faisait plus de deux ans, maintenant, qu’ils habitaient là et bientôt ce serait Noël. Le chat réfléchissait à ce qu’il allait demander au Père Noël. Il hésitait entre une famille souris ou une volée de perdreaux. Au fait, savez-vous comment les chiens et les chats font leur commande au Père Noël? Ils aboient ou miaulent à la lune, et c’est elle qui fait la commission.
– Moi, dit le chien, je n’ose pas te dire ce que je voudrais…
– Qu’est-ce que c’est ? a demandé le chat

… la suite, ce sera pour demain. C’est ma participation au challenge « Il était une fois Noël » lancé par Chicky Poo, Samarian et petit-Speculos pour passer ce mois de décembre dans la joie, la gaieté et la quiétude et illuminé par nos histoires et lectures.

Advertisements

Une réflexion sur “14 Le Noël d’un chien et d’un chat

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s