Les plumes 15 et la Solitude d’Asphodèle

Les mots sont proposés et l’histoire continue pour Les plumes 15 et la Solitude d’Asphodèle

…Pour me ressourcer j’avais envie de vivre dans le même espace qu’elles et j’avais besoin de partager quelques jours avec elles. La solitude me pesait et ce manque ne devenait qu’en angoisse. Cet orage intérieur était assourdissant. Je sentais une onde ambivalente et triste m’envahir. Mon esprit naviguait dans les ténèbres. Mon cœur, devenu obsidienne,  ne supportait plus ce vide et cette errance dans le silence de leur voix.

Elles n’habitent pas aux latitudes australes. Une seule semaine à marcher dans la rue à leurs côtés, ou assise avec elles à écouter leurs musiques préférées me fut suffisante et bienfaisante.

Je devais les voir un peu pour exister encore. Aujourd’hui j’ai retrouvé la paix et le sourire, et juste ce qu’il me faut de dynamisme pour mes travaux…

plumes 15 Solitude Asphodèle

Édit : c’est ma participation à Les plumes 15 et la Solitude d’Asphodèle . Les mots imposés sont ceux mis en gras, ou  à peu près.