Patchwork – Des plumes 12 pour le mystère d’Asphodèle

Le repas du soir s’est terminé sur deux notes sucrées, un dessert glacé et un flan aux œufs.

Puis, je suis allée mettre à jour mes registres d’après quelques notes. Certains relevés m’étonnent… Une intrigue qu’il me faudra résoudre…

Mais la chaleur à l’intérieur est oppressante, alors je passe aérer les chambres et reviens vers les autres avec un paquet de bonbons.

Les joueurs de cartes se sont tus et ont allumé la lanterne sur la terrasse.

Une langueur les envahit. Chacun accepte mon offre et plonge machinalement la main dans le sachet de cuberdons.

La lune luit haut dans le ciel, entourée de son halo de brume. Seul le hibou qui hulule, caché dans son arbre, rompt le silence de la nuit.

Comme par magie, les visages s’éclairent et sourient. Quelque chose d’ésotérique illumine leurs regards, baignés de fatigue il y a une minute à peine.

Ce petit cône de gomme arabique, un peu dur sur le dessus, éclate en bouche sur un goût divin de framboise. Mais son secret de fabrication et ses origines resteront toujours un mystère.

Qu’importe, c’est si bon !…

patchwork plumes mystère

Édit : c’est ma participation à « Des plumes 12 pour le mystère d’Asphodèle ». Les mots imposés sont ceux mis en gras, ou  à peu près.