Des plumes 11 pour les racines d’Asphodèle

Je rêvais... et je suis restée plantée là, ancrée au sol à regarder les autres travailler comme des esclaves sous cette chaleur de l’été. J’ai l’impression que mes pieds ont pris racines, j’ai l’esprit engourdi et mes yeux restent éblouis par cette forte clarté de la journée...

Je me retourne pour reprendre le chemin de la maison. Je baisse la tête pour éviter une branche. Le feuillage des arbres est dense et aussi sombre qu’un souterrain.

Mon observation et mes rêveries m’ont donné des idées. Je vais trier les dernières informations récoltées concernant nos ancêtres et mettre à jour la généalogie de la famille.

Mais avant, je dois ramasser des carottes pour le diner que je cuisinerai au cumin et gingembre. Avec de l »ail aussi. Je vais les arroser un peu, l’arrachement en sera plus facile. Je prends l’arrosoir, le plonge dans la fontaine et l’eau de la source jaillissant très fort de la roche m’éclabousse et me rafraichit. Arrivée sur mon île de culture, je prends les fanes à pleine poignée et tire les légumes par les cheveux pour les extraire de la terre.

Aujourd’hui encore, je voudrais bien faire plaisir à ma tablée juvénile, comme hier avec le cake aux courgettes. Il fut très apprécié. « Un vrai joyau« , m’ont-ils dit…

plumes racines Asphodèle carottes

Édit : c’est ma participation à « Des plumes 11 pour les racines d’Asphodèle ». Les mots imposés sont ceux mis en gras, ou  à peu près.

Publicités

31 réflexions sur “Des plumes 11 pour les racines d’Asphodèle

  1. Pingback: Patchwork – Des plumes 12 pour le mystère d’Asphodèle | patchcath

  2. Très belles carottes ! Je ne tricote plus, plus l’envie.
    Même en sautant du coq à l’âne, les mots sont bien intégrés dans le texte, bravo !

  3. Tu es trop forte Patch !!! J’aime les carottes au cumin (d’ailleurs je ne les aime que comme ça ou en purée Vichy) mais tricoter des carottes, là c’est le top !!! 😆 Bravo à toi ! Bises et bon week-end !

    • oui, c’est un peu tiré par les cheveux et ça saute du coq à l’âne,
      mais j’avais quelques difficultés cette semaine
      merci de t’arrêter chez moi

  4. Pingback: LES PLUMES 11 – Les textes pour Racines ! | Les lectures d'Asphodèle, l'écriture et les humeurs…

  5. C’est Ghislaine, je suis sur mon autre blog (http://sunsyharrey.wordpress.com/)
    Dis donc c’est du vrai professionnalisme !! Tricoter des carottes , faut le faire quand même !
    c’est super amusant, comme ton texte d’ailleurs….Donc la rectte du cake c’est bon alors !! Génial !
    Bisous Pat

    • je me suis régalée avec le cake
      et
      je cherchais une idée pour un grigri à accrocher à un sac, alors « carotte » c’était bien, j’avais les couleurs et j’ai tricoté en inventant au fur et à mesure; c’est marrant, non?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s