Les plumes 14 et le monde d’Asphodèle

Les mots arrivent et je pianote encore pour écrire et poursuivre l’histoire… pour Les plumes 14 et le monde d’Asphodèle

…Tout l’été, les envahisseurs prennent possession de nos routes et des itinéraires parallèles, comme des convois militaires en temps de guerre. Ces gens semblent partis pour faire le tour de la terre à la découverte de l’univers. Ils traversent nos cultures, tous filent dans une même direction, vers le sud, pour finalement séjourner au bord de la mer. Ils s’arrêtent souvent près de chez nous et s’installent pour une nuit au bout de nos champs.

Certains ont des chargements aux allures d’extraterrestres. Une fois leurs véhicules stoppés, on les repère par leur antenne (parfois au pluriel) de couleurs vives, qu’ ils déploient d’une grandeur phénoménale capable sans doute de capter tous les journaux diffusés de chaque point de la mappemonde.

Et quand la fin du jour s’est établie et que l’obscurité est arrivée, on les oublie. La beauté astrale et silencieuse de la nuit nous entoure et tous éprouvent le plaisir d’admirer les étoiles et partager ce bonheur ensemble. Seuls les animaux nocturnes négligent nos rêves et perturbent notre imagination de macrocéphalessurvit tout un monde de nymphes sorties du néant
plumes monde Asphodèle

Édit : c’est ma participation à Les plumes 14 et le monde d’Asphodèle . Les mots imposés sont ceux mis en gras, ou  à peu près.

Boutons de porcelaine

Voici de très jolis boutons de porcelaine pour mes prochains ouvrages

Boutons porcelaine

très expressifs parfois

Boutons porcelaine

qu’il a sortis de son four

Boutons porcelaine

bien cachés parmi sa production de céramique

Céramique – Le potier peut être fier de sa cuisson

C’est toujours un peu la surprise en ouvrant le four après une fournée de Céramique – Le potier peut être fier de sa cuisson, aujourd’hui.

céramique potier cuisson

Après 8heures de cuisson pour arriver progressivement à 1300°C et toute une nuit pour que le four refroidisse, tout fut étalé au soleil ce matin.

céramique potier cuisson

Il faisait encore 75°C quand il a pris les premières pièces, on entend encore l’émail craquer et j’aperçois un bien joli bol vert assorti à ces gants que je suis en train de tricoter pour vous préparer les explications pas à pas.

céramique potier cuisson

Il a préparé des petits carrés de mosaïque, de beaux boutons, et je vois qu’il s’est laissé aller à quelques fantaisies d’écrasement de de sculptures.

céramique potier cuisson

Tricot – Mon gilet kimono est bientôt fini

Finalement j’ai tout détricoté, je voyais que je n’allais pas le porter. Aujourd’hui, il avance bien. Il est en bonne voie, ce tricot – Mon gilet kimono est bientôt fini.

Voici ce qui arrive quand je mets trop longtemps à confectionner un ouvrage, l’envie change et une autre idée germe.

Je l’ai tricoté d’une seule pièce en commençant par le poignet droit jusqu’au poignet gauche en alternant les rayures grises et multicolores.

tricot gilet kimono

Scarabée de Jaspée chez Bergère de France pour le fil à tricoter anthracite

Fantasia de Tecktonik chez Phildar

tricot gilet kimono

Point de croix et 13 plumes pour la dérive d’Asphodèle

La soirée s’éternise

Ils ont sorti le plateau de jeu. Les pions en formes de petits bateaux déambulent sur les cases entre les continents. Certains ont déjà accosté et sont prêts à débarquer. Pour eux, l’argent coule à flot et ils pourront bientôt construire des murailles pour défendre et garder leurs territoires. Pour d’autres, un peu malhabiles, le vent a tourné. Ils ont failli et n’ayant pu se placer dans le sillage des uns, ils vont maintenant s’égarer dans les icebergs.

Oh, mais j’ai le sentiment que notre capitaine au bout de la table est en complète perdition. Il n’a pas su maintenir le cap ce soir. Et pour cause, il a mis la main sur ma bouteille de liqueur de myrte. Son regard flotte entre son verre presque vide, ses pions et les dés. Il espère un double six pour se refaire, mais le jeu est contre lui. L’ami râle bien sûr, en pleine dérive alcoolique (non, pas génétique tout de même). Il serait temps pour lui d’aller se coucher

point de croix 13 plumes dérive Asphodèle

Point de croix et 13 plumes pour la dérive d’Asphodèle

Édit : c’est ma participation à « Des plumes13 d’Asphodèle ». Les mots imposés sont ceux mis en gras, ou  à peu près.

Challenge Animaux – Au pays des kangourous de Gilles Paris

J’avais lu un précédent livre de cet auteur et aujourd’hui, je vous propose dans le thème du Challenge Animaux – Au pays des kangourous de Gilles Paris, un joli ouvrage tendre raconté par un petit garçon attachant.

J’aurais voulu faire un joli kangourou, en patchwork ou brodé, pour présenter ce livre, mais dans ce livre on évoque leur pays, mais on ne les voit pas. Alors je vous montre mes ouvrages en cours.

challenge animaux pays kangourous Gilles Paris

Quatrième de couverture:
Ce matin, Simon, neuf ans, a trouvé son papa dans le lave-vaisselle. Tout coincé. Comme sa maman passe son temps au pays des kangourous, le petit garçon est recueilli par Lola, sa grand-mère fantasque, adepte des séances de spiritisme avec ses amies « les sorcières ». Mais Simon va souvent rendre visite à son père à l’hôpital; c’est là qu’il fait la connaissance de Lily, évanescente enfant aux yeux violets…

A propos de l’auteur:
Gilles Paris est auteur de deux romans, Papa et Maman sont morts (1991) et Autobiographie d’une courgette (2002). Il travaille dans le monde de l’édition.

Mon avis:
Une écriture expressive, efficace et quelque peu déjantée pour parler des choses sérieuses …vécues par cet enfant qui nous raconte son histoire, ses rencontres et son monde à lui à sa façon, simple et tendre…

J’ai lu un peu chaque jour dans le bus qui m’emporte au travail, je souriais tant la situation est comique parfois. La fin est un peu prévisible, mais je n’osais y croire, et à la dernière page, je vous l’avoue, j’ai écrasé une larme au coin de mes yeux.

Quelques extraits:

« Papa voulait un deuxième enfant. Il l’a même crié quand ils se disputaient. Maman a ricané. Et le poison a stoppé les cris de papa. Il est resté droit comme un poteau électrique. Rien n’aurait pu le faire pencher. Alors maman lui a pris la main, comme avec moi dans la rue, et lui a dit qu’elle ne pouvait pas être enceinte avec tout le mal qu’elle s’était donné chez Danone pour réussir sa carrière. Ma petite sœur a disparu aussitôt au fond du yaourt à la pêche et elle n’est plus jamais remontée à la surface. Je lui avais trouvé un prénom au cas où, bien avant que papa et maman ne se disputent. Lily.

Dans la Mercedes noire de Raoul, le chauffeur, Jérémy est intenable. En trois gorgées, il a bu la petite bouteille d’Evian que lui a donné Raoul, la bouche vissée au goulot sans respirer. Il a avalé le sachet de Car en sac et la barre de chocolat aux noisettes et au lait comme si c’était la dernière fois qu’il en mangeait et, maintenant, il appuie sur le bouton qui fait descendre et remonter la vitre pour la cinquième fois.

A la gare de Montpellier, Fortuné a loué une Fiat 500 grise avec un toit ouvrant. C’est comme une décapotable, en plus petit, et les cheveux se tiennent tranquilles. Surtout ceux de Fortuné qui n’en a pas. »

challenge animaux pays kangourous Gilles Paris

J’ai d’ailleurs envoyé ce livre à une de mes filles en guise de carte postale avec toute ma tendresse.

C’est Sharon qui le propose jusqu’au 31 décembre 2014 !!
L’objectif  : lire des livres dont le titre comporte un nom d’animal ou dans lequel l’animal tient une place importante. Les animaux imaginaires sont acceptés.
Tous les livres sont acceptés, du roman aux albums en passant par la BD et le théâtre.
Voici les catégories : Garfied : 2 livres à lire  Chat du Cheshire : 4 livres à lire  Bagheera : 8 livres à lire  Roi Lion : 12 livres à lire  Saphira : 20 livres ou plus