Patchwork en cours – Les plumes 8 … et l’eau d’Asphodèle

Des mots, des plumes… et l’ histoire … continue

…Là où je suis, je ressens une impression de fraîcheur et de bien-être à l’ombre des arbres.
J’entends le clapotis de la fontaine au fond du jardin, et le piaillement des rouges-gorges. Ils profitent de cette fine chute d’eau et prennent plaisir à de courtes baignades. Pas vraiment de grands bains, ils s’ébrouent dans les gouttes et savent éviter la noyade.
Mais quelques plumes partent à la dérive.

Le soleil a réchauffé la terre et blondit les blés.
La moissonneuse a commencé ses allers et retours dans les champs. Elle coupe les gerbes de son aube et les entraîne dans un flux rapide.
Les bottes de paille bien ficelées ressortent par l’arrière en débit constant et glissent doucement à terre les unes après les autres.
Les grains sont éjectés par le dessus et retombent en cascade dans une énorme cuve. Régulièrement ce trésor est vidé dans des tombereaux et mis en sacs immédiatement.
La poussière et la chaleur troublent l’air au loin…

Edit : c’est ma participation à « Des plumes 8 … et l’eau d’Asphodèle ».     Les mots imposés sont ceux mis en gras.

Publicités

29 réflexions sur “Patchwork en cours – Les plumes 8 … et l’eau d’Asphodèle

  1. Pingback: Patchwork en cours – Les plumes 9 … et l’interdit d’Asphodèle | patchcath

  2. calme et reposant, on sent la fraicheur et l’odeur des blés coupés ! Cela me rappelle certains moments de ma jeunesse où couchée sous l’arbre j’attendais que André fasse une pause et que…Ah non je ne vous dirai pas la suite !

    avec le sourire

  3. Double bravo pour ce texte qui ne prend pas l’eau et nous laisse à terre, c’est bien de rappeler comment fonctionne une moiss’ batt’ !!! Et ton patch est ravissant ! 😀

    • ben oui, je ne voulais pas rester dans le monde de l’infiniment petit, alors j’ai regardé plus loin… et c’est le temps des moissons ici
      les mots m’inspiraient … merci Aspho, c’était agréable cette participation

  4. J’ai beaucoup aimé ton texte Patchcatch (j’ai très bien visualisé la baignade des rouge-gorges)
    J’ai failli éternuer pour la moisson : que de souvenirs de poussières (toute mon enfance à la campagne)
    Bonne journée

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s