Tressage d’un fuseau de lavande – Des mots, une histoire 106

des mots, une histoire me trottent dans la tête…

…J’entends la cafetière qui soupire, le café est filtré et son arôme embaume la maison.

Je m’en sers une tasse et chausse mes sabots pour aller le savourer dehors.

J’entends le clapotis de la source en contrebas et le soleil me réchauffe les épaules.

Des senteurs de bois mouillé s’échappent dans l’air humide. C’est un réel soulagement de voir revenir le beau temps.

Les soucis rayonnent dans la lumière et les lavandes s’agitent au vent.

Leurs épis grossissant prennent une jolie teinte mauve au fur et à mesure que les grains mûrissent.

Et c’est en me penchant pour apprécier leur odeur que j’aperçois une chenille accrochée à une tige qui se transforme en momie , si petit et quel génie!…

tressage fuseau lavande

Édit : c’est ma participation à « Des mots, une histoire pour la   106ème édition sur le blog d’Olivia Billington . Les mots imposés sont ceux mis en gras.

Publicités