Patchwork – des mots, une histoire 103

Des mots, une histoire continue…

…En fin de soirée, quand le soleil arrive à l’horizon comme un vigile rond et doré posé sur la mer, le ciel vire au orange et se reflète en millions de facettes à la surface de l’eau.

Au loin, les silhouettes des bateaux disparaissent dans le crépuscule et quelques lueurs les localisent petit à petit.

La lune apparaît enfin comme une perle dans la brume étoilée et inonde l’océan de minuscules prismes de cristal

Dans la nuit qui s’installe, des milliers de scintillements s’étirent sur le long de la côte. Ce sont les maisons qui s’éclairent au fur et à mesure du déclin du jour ; mais j’ai longtemps cru ma grand-mère qui racontait que les pirates débarquaient le soir en pays bigoudène pour se goinfrer de crêpes et de cidre… puis elle défaisait son chignon avant de se coucher et laissait tomber sa longue tresse blanche sur son épaule…

Mes pensées s’évadent et la fabrication de ma boite n’avance à rien; il me faut bien longtemps cette fois-ci pour terminer ce polygone

Edit : c’est ma participation à « Des mots, une histoire pour la   103ème édition sur le blog d’Olivia Billington . Les mots imposés sont ceux mis en gras.