Livre tissu en cours – Les plumes… pour l’attente d’Asphodèle

…Je reprends ma respiration, secoue mes plumes et retourne le livre pour lire la quatrième de couverture

« Il est 13heures ce 1er dimanche d’octobre, quand Pierre entre dans le PMU presque vide. La grande course de galop du jour a lieu dans 50 minutes. Les clients discutent, accoudés au comptoir. La télé est branchée sur la chaîne de l’équitation.

13h30. La brasserie se remplit. Les premiers parieurs arrivent un journal à la main. Ils s’installent à une table et se penchent sur les listes.
Pierre est un habitué. Enfant, il venait déjà avec son père.
La file d’attente se forme pour faire valider les grilles. Le patron encaisse. Une angoisse mêlée d’espoir se lit dans les yeux des parieurs. Leur frustration? Ne pas avoir le temps de faire valider leurs pronostics et rater le jackpot.
Pierre joue aux courses depuis plus de 35 ans, avec le même désir de gagner. Il sent qu’il ne sera pas déçu encore aujourd’hui.
Les clients continuent d’affluer. Ils sont nombreux et la salle n’a plus rien de gigantesque. Sur l’écran, les chevaux sont sur la ligne de départ

13h50. La course débute. Les parieurs se concentrent. Leurs regards font l’aller-retour entre la télé et les grilles. Leurs visages reflètent leur impatience .Quand le résultat tombe, le téléphone de Pierre vibre dans sa poche. Il le regarde avec stupeur, comme sous l’effet d’une gifle… » (le pandémonium de Longchamp de PC)…

Edit : c’est ma participation à   « Des plumes … pour l’attente d’Asphodèle »   . Les mots imposés sont ceux mis en gras.

Publicités

21 réflexions sur “Livre tissu en cours – Les plumes… pour l’attente d’Asphodèle

  1. C’est tout à fait ça dans la réalité 😆
    Et dire que dans la 4e de couv’ de Valentyne, il n’y a pas un cheval 😆
    Belle illustration encore, Patchcath, tu as une collection gigantesque !
    Bonne semaine et bises d’O.

    • oui, ça m’a étonnée de la part de Valentyne; je m’amuse avec les mots, mais les tissus c’est une raison de vivre, il n’y a pas un jour où je ne les touche pas!

  2. Je vois que pour toi c’est galop qui t’a inspiré cette quatrième de couverture qui finit habilement avec le suspens du coup de téléphone. Bonne idée d’avoir choisi comme thème le milieu des turfistes.

  3. Oui, tu as raison , quand on a trouve une idée, on a toujours l’impression que tout le monde va prendre la même…et pourtant, je te rassure, tu es la seule et c’est vraiment original ce que tu as écrit! Bravo pour l’illustration aussi!

  4. Pingback: LES PLUMES 7 – Les textes pour ATTENTE, en quatrièmes de couverture ! | Les lectures d'Asphodèle

  5. Je viens de relire et comprendre . Le pandémonium de longchamps c’est le titre et PC pour Pathcath l’écrivain 🙂

  6. Coucou Pathcath , j’aime beaucoup le rythme de ton texte, haletant comme une course de chevaux 🙂
    Je n’ai pas bien compris la dernière phrase mais ce n’est pas plus mal pour une quatrième : cela donne envie de lire le livre : c’est qui le pandémonium de longchamps ? un cheval ?

    • j’ai bien cru qu’on allait tous avoir cette idée. je ne sais pourquoi, les mots m’amenaient toujours sur ce thème!
      je viens de lire les textes accessibles: eh bien ce n’est pas le cas, tant mieux!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s