Crochet et ciseaux – ILLUSIONS MORTELLES de Charlotte Link

Je ne connaissais pas Charlotte Link. Jamais lue. C’est la couverture jaune de ce livre qui a attiré mon attention à l’époque où je l’ai trouvé, traduit de l’allemand par Danielle Darneau. Et le titre m’a plu, le format aussi, 508 pages en poche. J’ai retourné le livre pour balayer la quatrième de couverture. Assez engageante.

On y découvre Peter qui vient d’Allemagne et va rejoindre son ami Christopher dans le Sud de la France pour aller naviguer. Il y a Laura, sa femme qui l’attend avec sa fille Sophie. Henry et Nadine vivent dans ce village du Sud et tiennent une pizzeria. Catherine vient les aider. Camille et sa fille Manon, parisiennes, Monique leur femme de ménage, Stéphane l’affamé de mauvais poil et Patricia toujours angoissée, Marie éternellement mélancolique et Élisabeth qui ne pense qu’à elle.

Les deux premiers meurtres dès la première page. Le décor est posé et le style accrocheur. On lit très vite et on se lie aux personnages au fil des pages. A mi-lecture, je crois avoir trouvé l’assassin. J’en suis sûre, puis je doute.

J’ai bouffé la dernière moitié en ignorant complètement le monde réel qui m’entourait. Bien sûr, ce n’était pas ce que j’avais pensé. Je reviens de cette aventure terrifiée et décoiffée, contente que ce soit là, dans ces pages, et seulement là. J’aime ces frissons et je vous le conseille.

Une participation au Challenge Thrillers/Polars de Liliba

Advertisements

5 réflexions sur “Crochet et ciseaux – ILLUSIONS MORTELLES de Charlotte Link

  1. C’est drôle parfois comme on choisit un livre tout à fait par hasard et on tombe sur une pépite.
    J’aime beaucoup ta photo avec le livre, le ciseau et le morceau de gâteau.

  2. Jamais lu non plus ( je crois que j’en avais offert un à ma maman, qui avait bien aimé). Mais je connais l’auteur de nom et je me suis toujours dit que je lirais un roman d’elle à l’occasion !

  3. Rassure-moi, il n’y a pas de meurtres gore aux ciseaux hein ??? J’aime les polars pour la capacité qu’ils ont à nous déconnecter du monde (quand ils sont bons) mais je n’aime plus les scènes trop…trop…descriptives ! Je préfère les suspens psychologiques ! Et j’ai de quoi en polars en ce moment, hou ! Ta chronique est bien tentante ! Le ciseau dans le coeur me fait peur quand même ! 😆

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s