Patchwork – Les plumes… pour l’innocence d’Asphodèle

Des mots, des plumes… et l’ histoire … continue

…J’oublie mes tissus et mon regard se dirige vers la fenêtre pour chercher le soleil. Un paysage fastueux apparaît, la blancheur de la neige est illuminée par la pureté du ciel. Je m’évade très peu de temps. Je réalise subitement que les diablotins se disputent.
L’un accuse l’autre de dire des mensonges et d’avoir triché. Un verre est renversé sur la table et une flaque s’étend vers le jeu. Je demande qu’on essuie, mais le troisième ne fait pas attention et fredonne une chanson d’un air angélique . Soudain, certaines paroles accrochent mes oreilles. Plus de doute ! c’est une débauche de mots que je ne répéterai pas. L’innocence et la naïveté de l’enfance !, dit-on. Mon œil !…

Edit : c’est ma participation à   « Des plumes … pour l’innocence d’Asphodèle »   . Les mots imposés sont ceux mis en gras.

Advertisements

25 réflexions sur “Patchwork – Les plumes… pour l’innocence d’Asphodèle

  1. La période de l’innocence est à mon avis bien plus courte qu’il y a une trentaine d’années… L’accélération de la diffusion des infos n’a rien arrangé. Un texte tout mignon même s’il parle de diablotins.

  2. J’ai eu l’impression de retrouver mes propres diablotins, qui sont en plein dans l’âge des bêtises en tout genre, et je retiens le « grosmotter », que j’ai parfois bien envie d’utiliser !!! Bravo pour ce très très joli texte !

  3. bonjour patchcat et merci pour ta visite et ton commentaire laissé sur mon blogj’ai été à mon tour sur le tien qui me plait car j’adore le patchwork,et tu me donnes envie de m’inscrire à un atelier de patchwork tant c’est joli!bon apres midi à toi!mon blog c’est passionlivresque.blogspot.com

  4. Ah, j’ai adoré ces diablotins qui se disputaient et je le voyais tout à fait, celui qui fredonnait d’un air angélique ! Une petite scénette très vivante !

  5. Dorénavant je me marrerai en grosmottant 😆
    Une scène de vie qui existe partout, Patchcath !
    Les enfants ont une capacité extraordinaire à grosmotter quand ils croient qu’on ne les entend pas…
    Bon dimanche et bisous d’O.

  6. Ah comme je te comprends !! Les miens sont encore trop petits pour en arriver là mais ça va forcément arriver…. Enfin les mots ne sont pas là mais pour le reste on y est ! 😆

  7. Hi hi ! L’innocence supposée des enfants ne dure pas longtemps n’est-ce pas ??? J’aime beaucoup le « grosmotter » de Pierrot ! Et j’aime aussi le patch qui accompagne ton texte !!! 🙂

  8. J’adore ta chute, »Mon oeil »,comme si trop de blancheur,trop de pureté,ça finissait par être inconvenant.Et encore une fois bravo pour tes travaux.Je te l’ai dit souvent,j’aurais aimé construire ainsi de mes mains.

  9. Pingback: Les Plumes à thème 6, les textes pour INNOCENCE ! | Les lectures d'Asphodèle

    • oh que ça fait du bien ce que tu me dis là! J’ai lu « grossmutter » et c’était le surnom que je donnais à Maman quand j’étais ado!
      je ne te dis pas tout ce qui remonte en moi, merci
      entre nous soit dis, c’est vrai que ça fait du bien de grosmotter parfois!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s