Patchwork et broderie – Des mots, une histoire 91

Des mots, une histoire … me trottent toujours dans la tête…

… Elles étaient venues pour leurs inscriptions à la fête de la laine et à l’aiguille en fête … Je me ferai le messager

Les élèves me suivaient et envahirent rapidement les étages.

Elles furent surprises par cette jeunesse déferlante qui se lançait dans la grande montée des escaliers.

Des onomatopées fusaient de toutes parts. En cette fin de semaine et en ce jour de neige, on sentait nettement un climat tendu à la limite du surmenage.

Le directeur, que tout le monde surnommait «le gréement»,  n’allait pas tarder à apparaître, pour rappeler la politique de civilité instaurée dans l’établissement et pour les virer comme des malpropres

Edit : c’est ma participation à « Des mots, une histoire » 91ème édition sur le blog d’Olivia Billington. Les mots imposés sont ceux mis en gras.

Publicités

17 réflexions sur “Patchwork et broderie – Des mots, une histoire 91

  1. joli texte, contenant tous les mots et j’aime toujours autant la photo et tes oeuvres qui donnent envie de s’inscrire au cours, même si le directeur semble peu avenant

  2. Super le gréément dirlo dirlo dirlo dodo…. hihi!!!
    Moi contrairement à beaucoup ma devise est « plus c’est cout plus c’est bon », je parle du texte bien sûr lol!!!
    Bisous doux
    Domi.

  3. Puisque vous me le demandez, voilà,c’est simple:
    J’étais partie à écrire une suite de mon histoire avec les quelques mots que j’avais lus et mémorisés… et puis… en les comptant , y a le « gréement » ?!
    C’est l’ensemble des cordages nécessaires à la navigation d’un bâtiment
    Et là, le directeur m’est apparu, un grand maigre, d’un certain âge et d’un âge certain, à l’air austère, qui pourrait passer inaperçu par la couleur de ses costards mais toujours là quand il faut à manœuvrer pour diriger l’établissement.
    J’avoue qu’Il m’a fallu beaucoup plus de temps pour vous l’expliquer que ça n’a fait dans ma tête au moment de l’écrire
    Merci de votre petit tour ici, vos commentaires me font du bien
    Bonne semaine, à bientôt

  4. S’il est beau comme un gréement le Dirlo, y’a les minettes qui doivent tanguer 😆
    Et hop hop, vite écrit et bien cousu ton billet !
    Bon we & bisous d’O.

  5. Pingback: A contresens II | Désir d'histoires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s