Patchwork – La courte pointe du Grand Chantier est terminée

La Courte pointe du Grand Chantier est terminée.

Ce défi lancé par la Mère Castor a démarré il y a juste un an.

Je viens de finir le matelassage.

Je souffre de mon index droit, mais je suis contente du résultat.

C’est une vue d’une rue de New York qui m’a servi de support pour faire plaisir à Adèle,

après  avoir planté les racines de cet ouvrage,

quelqu’un devait apparaitre…

Les mots des pages imposées m’emmenaient à chaque fois plus loin … vers Rosalie, Mathurin et Maurice,

chacun y a mis son grain de sel… la Mère voulait un grain de sable…  et tout s’est grippé…

j’ai continué mon bout de chemin, d’autres idées germaient,

Des autres ont pris les grands chemins et, pour eux, l’inéluctable est arrivé, la fin aussi pour certains.

Mais le retour, pour ceux qui restaient, fut encore plus beau, ce fut l’été

et comme une brise, Amphoxius est passé en voiture … ou à vélo, je ne sais plus

en tous cas c’est sans aucune contrariété que l’automne est arrivé,

et avec le pouvoir de l’imagination, les mots couraient en guise de points sur les tissus,

et les points écrivaient des messages d’amour.

C’est avec une très grande joie que j’ai participé à ce Grand Chantier. J’avançais à pas très irréguliers tout au long de l’année, pas trop vite, ni trop doucement quand même.  J’ai découvert les projets des autres participants avec surprise et délectation. Il y avait du visuel et de l’écrit, c’était un pur régal. Je vais frapper chez la Mère, et elle fera peut-être signe en montrant son chantier terminé.

certains du  “grand chantier”sont ici et ou , , , , , , , , , , , et plouf