Patchwork – Tag pour rêver encore un peu

Elle a lancé ce tag, qui a lancé son tag à son tour

Pour toi Noël c’est quoi ?

C’est une fête des lumières au début de l’hiver où les journées sont les plus courtes, certains profitent de se retrouver en famille puisque, dans notre pays, nous avons des jours fériés et que les enfants sont en vacances. On s’offre des cadeaux et on se régale de bonnes choses, parce qu’on est heureux.

Quelles étaient les couleurs de ton sapin cette année ?

C’était un sapin inversé cette année, avec quelques branches de cyprès accrochées à une poutre et décorée

Quel est le pire cadeau que tu ne souhaiterais pas avoir ou que tu as déjà eu ?

Ni sourire, ni lumière

Quelle était ta liste de cadeaux faite au Père Noël ?

Je ne fais pas de liste, mais j’apprécie le petites attentions et les mots gentils, et j’ai été plus que gâtée, encore cette année.

Comment as-tu découvert que le Père Noël n’existait pas ?

Ah bon, il n’existe pas ?…

Ma mère m’a dit un jour « il faut comprendre que le Père Noël a des ambassadeurs. Il ne pourrait plus passer chez tout le monde comme il le faisait jadis, au temps où une orange suffisait à gâter chaque enfant, et surtout depuis que les Gobelins et les Orks ont mangé ses rennes, il n’a pas eu encore le temps d’en dresser d’autres. » et elle m’avait prévenu qu’un jour , je devrais aider moi-aussi le Père Noël !

Comment trouves-tu ce TAG spécial Noël ?

Comme tous les tags, c’est marrant de jouer le jeu. On ne sait pas si les autres liront. On rêve un peu!

et je vous tague à votre tour, lecteur de cet article si ce n’est déjà fait. Vous pouvez répondre dans un commentaire à cet article

Patchwork – Des plumes … et le passage d’Asphodèle

Des mots, une histoire … me trottent dans la tête…

… Pendant cinq minutes j’ai basculé dans un rêve… Disparu, cet extrait de la vie du bonhomme rouge. Effacé d’un seul baiser. Personne n’en saura rien. J’avais été la seule témoin. Quel dommage… J’ai le cœur qui bat très fort, qui va éclaté… J’ai fourré cette feuille blanche au fond de ma poche dans un bruissement de papier. J’ai eu la sagesse de garder ce secret pour moi toute seule. Sans preuve, j’imaginais déjà les tranches de rire des uns et le bastion de moqueries des autres; ça aurait été pire que des insultes, j’ai ça en aversion. J’ai fêté le rite de cette naissance extraordinaire, comme vous tous et comme toujours…

Et ce matin encore, je pars au travail. Des flocons tourbillonnent autour de moi comme des plumes… après un passage par un joli sous-bois aux couleurs encore automnales, j’arrive au niveau du Tunnel du Purgatoire et là je tourne à droite dans la rue des Frères Lumière. Je l’avoue, c’est un vrai roman le trajet par lequel je passe…

Edit : c’est ma participation à « Les plumes … et le passage d’Asphodèle » . Les mots imposés sont ceux mis en gras.

Atelier Patchwork – Joyeux Noel – Une boite pour l’Hiver

Joyeux Noël. Une boite pour l’hiver, cette boite représentera cette saison,

Une boite à la façon de LS, pleine d’histoires,

et de perles

de la broderie la décore

L’ours est sorti de la forêt

et le daim cherche des bourgeons à manger

pas très loin de la maison,

les enfants ont laissé leur bonhomme de neige

et l’étoile polaire illumine le ciel

de mille scintillements. Joyeux Noël.

Patchwork et Couture – Trousse Arc en ciel pour ta fête Adèle

Je me suis amusée à broder ton nom, juste pour toi, dans tes couleurs préférées. Juste une trousse arc-en-ciel pour ta fête.

Je me suis amusée à broder ce papillon, juste à ton nom, avec un log-cabin assorti.

Tes dessins d’enfant, tu les coloriais avec 5 couleurs. Tu tenais tes crayons dans ta main droite et étalais la couleur de l’autre. Tu aimais les mandalas que tu commençais au centre ou sur le pourtour, et ça t’amusait de suivre du bout de ton doigt les bandes de mes log-cabin.

Aimes-tu encore dessiner?

J’ai cousu cette trousse pour toi, avec ce zanimo papillon. Trousse et broderie Arc en ciel, pas si simples que ça!

Mille bises ma poule!

As-tu vu ce qu’est devenu le petit oignon de jacinthe ? Je l’ai mis dans ce bocal avec un peu de mousse.

Patchwork – Noël arrive, les enfants aussi, salade avocat purée céleri et escargots pour tous

Noël arrive, les enfants aussi, alors salade avocat purée céleri et escargots pour tous

Ce sera une assiette unique: salade nettoyée et avocat citronné coupé en dés sur un coté de l’assiette;

pendant que le céleri et des PDT cuisent à l’eau, je bourre les escargots, déjà cuits, et leur beurre dans les coquilles, je les enfournerai au dernier moment,

je fais chauffer le four et mouline la purée avec une noix de beurre et un filet de lait chaud,

ça y est, j’ai complété les assiettes…                     ….

… ce fut bon …(est-ce que la coquille des gastéropodes tourne toujours dans le même sens? )

et puis ce fut fromage et pain d’épice pour les gourmands

Atelier Patchwork – Dernière rencontre de l’année…

Les en-cours avancent, les fils et les langues se délient.

Dégustation de quelques douceurs,  cidre, gâteau aux pommes, chocolats et clémentines.

Nos enfants viendront nous rendre visite, ou nous irons les voir …pour les fêtes

Échange de tissus, de modèles

et de recettes faciles à faire et à déguster avec plaisir

le temps d’un goûter ou de toute une soirée

Les mains s’agitent, difficile de prendre des photos nettes

les fils s’emmêlent mais on persévère

et parfois, le choix des couleurs est difficile

Patchwork pour Noël et petite recette de crevettes et fenouil

Pour un petit avant gout de Noël, une petite entrée au fenouil et crevettes.
J’émince la moitié d’un fenouil pendant qu’une douzaine de crevettes roses cuisent deux minutes dans de l’eau bouillante.
Je verse deux cuillères de vinaigre balsamique sur le fenouil que je réserve au frais,
puis mets à chauffer dans une casserole, un jeu de citron et son zeste râpé très fin, une cuillère de vinaigre de cidre et une cuillère d’huile d’olive et une pincée de quatre-épices,( juste un peu chauffé)
pendant ce temps ce décortique les crevettes en laissant la queue (pour faire joli, uniquement)
puis je verse ce jus chauffé sur les crevettes, je remue un peu et je réserve jusqu’au moment de servir
Je mélange fenouil et crevettes dans l’assiette juste avant de passer à table avec quelques feuilles de coriandre frais.

et puis j’accrocherai, aujourd’hui encore, une petite déco de plus à cet arbre éternel en attendant Noël…

ou les enfants…tout simplement

Pour vous, pour nous ce Patchwork pour Noël et petite recette

Lettre du Père Noël – Des mots, une histoire 86

Aujourd’hui encore, des mots, une histoire … me trottent dans la tête…

Avant de quitter la maison, je regarde dans la boite aux lettres. Pourquoi, en partant, me direz-vous. Je n’en sais rien.

Mais il y avait un pli, un courrier pour moi. Et devinez qui m’a écrit ? Le Père Noël ! Surprise ? ça oui, vous pouvez me croire, et curieuse aussi ! à mon age, rendez-vous compte ! Je l’ouvre, toute excitée, et un peu gauche. Comment qualifier mes sentiments de l’instant? Un émerveillement ! Exactement ! Je tremble de la tête aux pieds.

La lettre est datée d’hier, et vient de la Maison de la Falaise près du Pôle Nord.

Elle commence ainsi : « Ma chère, depuis ta fête en novembre, je pense qu’il n’y aura peut-être pas de Noël cette année…

Non non! pas 20122012! Les gobelins! La pire attaque depuis des siècles. Ils sont terriblement violents et très remontés depuis la récupération des jouets volés l’année dernière et l’administration d’une bonne dose de fumée verte. Tu te rappelles que les Gnomes rouges avaient promis de les faire disparaître. Je n’en ai trouvé aucun, ni dans les trous ni dans les cavernes le premier de l’an. Mais j’ai dit à Mère Noël qu’ils allaient revenir, dans un siècle ou deux.

Ils n’ont pas attendu longtemps ! Ils ont dû être très occupés tout l’été à rassembler leurs méchants amis des montagnes du monde entier, alors que l’Ours polaire et moi dormions profondément et que la Mère trouvait des nouvelles idées de cadeaux à préparer. Cette fois, c’est arrivé presque sans prévenir.

Il y a un mois tout juste, Ours polaire était très agité. Maintenant, il dit qu’il avait senti de mauvaises odeurs, mais comme à son habitude, il ne m’a pas prévenu, pour ne pas m’ennuyer, a-t-il prétendu. Et cette fois-ci, c’est lui qui a sauvé Noël ! Il dort très souvent dans la cuisine, le nez tourné vers la porte de l’escalier qui descend à mon grand atelier.

Un soir, je me suis réveillé en sursaut. On entendait des couinements et des crachotements dans la pièce, et il y avait une odeur terrible. J’ai aperçu un vilain visage à la fenêtre. Un visage que je connaissais. Mais je fus surpris tout de même, parce que ma chambre donne directement sur l’abrupt de la falaise. Ce qui signifiait que les gobelins étaient ici, à nouveau. Ça ne s’était pas produit depuis 1453.

Un tintamarre avait commencé en bas. Je piétinai un gobelin en sortant de la chambre et la Mère en écrasa deux sur le mur d’un seul coup de balai. Un millier de gobelins avaient envahi la maison. Ours polaire serrait, écrasait, piétinait, boxait et les envoyait en l’air, il rugissait comme tout un zoo, (c’est dans sa nature que réside la préservation de notre monde), et les gobelins retombaient en soufflant comme des locomotives

C’est une longue histoire ; les ennuis ont bien duré quinze bons jours. Pauvres jouets ! des martyrs ! Je croyais bien que mon traîneau n’allait pas pouvoir sortir cette année. Nous avons pu sauver la majeure partie des choses déjà préparées. C’est la mère Noël qui les fit fuir en allumant beaucoup de bougies et en faisant cuire sa confiture spéciale, je pense que l’odeur les incommodait.

Les rennes piétinent au dehors, ils sont impatients, prêts à charrier le convoi. J’espère que les cadeaux plairont cette année encore. Mère Noël et Ours polaire se font du souci comme chaque fois, et pourtant de nouvelles trouvailles pour tous, cette année encore . Nous t’adressons toute notre affection. Pour toujours et tous les ans. Crois-le et dis-le à tous. »

Voilà, je ne pouvais pas ne pas vous faire part de ce gentil courrier.

Je suis heureuse. J’embrasse la lettre… Oh! j’ai laissé une trace de rouge à lèvres…Suis-je la seule à qui il ait écrit cette année ? dites-le moi !

Je vous aurais bien montré cette missive, mais en l’essuyant tout a disparu, il ne reste qu’une feuille blanche, quel dommage!

Me croyez-vous?

D’après JJR Tolkien, j’aime trop cette féerie !

Edit : c’est ma participation à « Des mots, une histoire » 86ème édition sur le blog d’Olivia Billington. Les mots imposés sont ceux mis en gras.

Atelier Patchwork – L’hiver arrive… et les fêtes aussi

Nos ouvrages avancent, l’hiver arrive… et les fêtes aussi.

Maryse nous a offert du cidre et un biscuit aux châtaignes pour son anniversaire. Voici sa construction « chemin de l’ivrogne » en forme de fleur…ou de cœur…

Mais toutes les saisons sont sur nos ouvrages. Nicole termine l’assemblage de son écureuil…

Marie-Jo avait toutes les peines du monde à retenir ses papillons sur ces carrés bleus…

Norma confectionnera des dessus de chaises avec ses feuilles de platanes…

et Florinda assemble un sac avec sa collection de carrés.

Patchwork et Petites Croix et morbiflette pour Nans sous Sainte Anne

Du patchwork pour terminer ces petites croix sur cette broderie représentant une vue de Nans sous Sainte Anne.

Elle l’a brodée et je l’ai terminée et accrochée juste le temps d’une photo avant de lui envoyer…

Du vert, un peu printanier, qui apportera une touche de douceur et de lumière.

mais il ne fait pas très chaud aujourd’hui, et, je penserai à elle à midi, je vais préparer une morbiflette comme celle-ci…

Dans une casserole, cuire les PDT épluchées lavées et découpées en rondelles dans du lait,
pendant ce temps, cuire une saucisse fumée,
beurrer un plat à four et déposer, avec un écumoire, la moitié des PDT cuites pour couvrir le fond du plat, couper la saucisse cuite en rondelles et répartir sur les PDT du plat,
déposer de fines tranches de morbier sur la saucisse,
pour finir, déposer le reste des PDT cuites,
et verser le lait restant dans la casserole,
passer au four, juste pour chauffer tout ça, le temps que le fromage fonde et que le dessus se teinte un peu.
Déguster avec ceux que vous aimez et en pensant à moi, bon appétit!

Patchwork – Juste pour elle

Juste pour elle ce sac de-ci de -là, elle vient de fêter son anniversaire et s’est mariée ce samedi!

Juste pour elle, j’ai parsemé 6 cœurs sur l’ensemble de l’ouvrage fou.

Juste pour elle ce carré de folie de toutes les couleurs avec quelques petits boutons de perles pour le fermer et en faire un sac.

Juste pour elle, ce sac de-ci de-là.

Atelier Patchwork – Boules de Noël

Et puis cette autre façon de recouvrir les balles de polystyrène et les transformer en boules de Noël pour décorer le sapin.

On recouvre la balle de petits carrés de tissus en partant de chacun des pôles jusqu’à « l’équateur »,
et on recouvre la jonction d’un joli ruban. Allez chez Elle qui vous le montre très bien.
Et moi, j’ai ajouté quelques roses fabriquées lors d’un autre atelier…. il y a déjà bien longtemps…

La boule rouge et verte a une moitié façon pomme de pin.

Atelier Patchwork – Pomme de pin pour décorer le sapin à partir d’un œuf en polystyrène

Dans ma boite de décorations de Noël, il y a encore celles-ci que j’avais proposées de faire à mes enfants.
Ces pommes de pin confectionnées à partir d’œufs en polystyrène et qui décorent la maison depuis, chaque fin d’année.
Il nous avait fallu peut-être plus d’un après-midi pour découper les carrés de tissu et les épingler,
mais quelle joie d’avoir chacun la nôtre, et très différentes.
Deux couleurs suffisent, tantôt avec des impressions de spirales orientées à gauche ou à droite, tantôt en lignes horizontales ou verticales.

Quelle joie de pouvoir les accrocher cette année encore .

Je voulais vous décrire la façon de faire, mais là j‘ai trouvé une explication facile.

Patchwork – Des mots, une histoire 85

Aujourd’hui encore, des mots, une histoire … me trottent dans la tête…

… « neige et pluie verglacée… » annoncent-ils à la radio, mais le prélude de Bach interrompt la suite, c’est la sonnerie de mon téléphone… Je vous l’accorde, un air un peu vertueux pour un appel , je n’ai pas peur de le dire… Je réponds et d’une seule main je ramasse les épluchures toutes racornies de la mandarine que j’ai mangée,  je souffle ensuite sur la grosse bougie de table pour l’éteindre et ses effluves de tilleul se répandent dans l’air. Ce n’est pas un hasard si je l’ai allumée ce matin, c’est la sainte Lucie. Je passerai aussi à la librairie de la rue de la Ferronnerie à midi. Vous connaissez ? Une vraie caverne aux trésors sur trois étages en sous-sol, un abîme où on se laisse tomber avec plaisir. J’y ai réservé « Mon fils, ce héros » …

Edit : c’est ma participation à « Des mots, une histoire » 85ème édition sur le blog d’Olivia Billington. Les mots imposés sont ceux mis en gras.

Atelier Patchwork – Recouvrir des boules en polystyrene pour décorer le sapin de Noël

Dans ma boite de décorations de Noël, il y a aussi ces boules que j’ai su croquer au cutter et habiller de tissus … J’ai l’habitude de les suspendre, à Noël,  aux poutres de bois qui recouvrent le plafond du salon.

Je réfléchissais à la manière de vous expliquer simplement comment recouvrir des boules en polystyrène pour décorer le sapin de Noël. Elle le montre très bien, allez la voir.

DIY – Décorations de Noël

Voici quelques décorations de Noël à faire en attendant la fête. J’ai ressorti ce sapin et quelques boules en polystyrène que j’ai confectionnés il y a déjà quelques années déjà. Je réactualise la date sur le cœur tous les ans, alors, je ne le vous montrerai pas de près, le ruban est un peu usé, mais c’est tellement de souvenirs avec mes enfants!

Pour le sapin, c’est un assemblage de 5 étoiles, de tailles différentes, bourrées de ouatine et empilées les unes sur les autres, rehaussés de 3 petits triangles rembourrés pour former la pointe. L’ensemble est maintenu par un grand fil noué à un bouton, en partant du dessous du sapin et traversant toutes les étoiles en leur centre jusqu’à la base des triangles de pointe.

En bas à gauche, j’ai cousu une seule étoile rembourrée entourée de ruban papier rouge et garni d’une perle de même couleur pour être accrochée au sapin ou décorer la table.

J’ai recouvert une boule et un cœur en polystyrène de rubans. Des perles piquées dans des épingles courtes couvrent les parties non couvertes et maintiennent les rubans.

La petite étoile filante et les 3 cœurs en bois  viennent de ce marché de Noël où j’étais en début de mois.

Patchwork – Tesselations sur un couvre lit

Cette courte pointe recouvre son lit. On y retrouve les tabliers de ma grand-mère, les chemises de mon mari, des restes de robes que j’ai faites …

Elle a choisi les couleurs des tissus et m’a laissé libre choix pour les assembler à ma façon. Elle m’avait entendu coudre tout un dimanche…

Je revois ses yeux et ceux de ma mère quand j’ai retiré l’ouvrage de ma MAC, en disant que le top était fini.

une petite bordure de triangles entoure l’ensemble … et puis j’ai matelassé chaque fleur différemment…