Tricot – Des mots, une histoire 83

Les aiguilles me démangent les doigts… mais c’est le jour pour Olivia et mes amis, alors …

Des mots et une histoire … me trottent à nouveau dans la tête…

patchcath

…Réveillée, mais encore sous l’emprise du sommeil, je perçois les premiers bruits du dehors composés de voix et de cliquetis métalliques. Sans les surveiller vraiment, je comprends que les éboueurs sont au coin de la rue. Je sors mes bras l’un après l’autre de dessous les draps en  somnolant encore… J’ose ouvrir un œil, puis deux. Malheur ! Il fait jour maintenant. Mes yeux ont un peu de mal à soutenir la lumière qui rentre dans la chambre. Je pose vite les deux pieds par terre. Dans la cuisine, j’avale un verre de jus de fruit en faisant infuser mon thé au goût épicé. Mon ami de Paris me l’a offert « Pour toi, la Provinciale », avait-il ajouté avec un baiser sur ma joue… Une belle couleur corail envahit mon bol et l’odeur se répand déjà partout dans la pièce…

Edit : c’est ma participation à « Des mots, une histoire » 83ème édition sur le blog d’Olivia Billington. Les mots imposés sont ceux mis en gras.

patchcath

Publicités

16 réflexions sur “Tricot – Des mots, une histoire 83

  1. Cela va mieux ici aussi ils ne sont pas trop matinaux, dans le bourg où je demeurais avant ils passaient à quatre heures du matin et en marche arrière avec le bip-bip du à cette façon de rouler, la rue était en forme d’entonnoir
    Bonne soirée
    @mitié

  2. Un remake de Paris s’éveille?
    Moi ça serait plutôt….
    Cinq heures du mat’ j’ai des frissons
    Je claque des dents et je monte le son
    Seul sur le lit dans mes draps bleus froissés
    C’est l’insomnie, sommeil cassé
    Je perds la tête, mes cigarettes
    Sont toutes fumées dans l’cendrier
    C‘est plein d’Kleenex et d’bouteilles vides
    Je suis tout seul, tout seul, tout seul ….

    Je te souhaite un doux week-end.
    Bisous
    Domi.

  3. Pingback: Au pied du mur | Désir d'histoires

  4. Tiens, j’ai hâte d’être au week-end et de prendre le temps de humer le parfum du thé que je me préparerai pour le petit déjeuner :-).
    J’aime beaucoup l’ouvrage que tu as pris en photo. Qu’est-ce que tu tricotes donc ? C’est très joli.

  5. excellent ce texte, comme le thé à la couleur ambré et l’odeur chaleureuse, j’aime beaucoup, mes réveils sont faciles comme les tiens, je me lève heureuse d’avoir encore plein de choses à faire.
    Je me permets de redemander la leçon de tricot des chaussons .. merci

  6. Alors si je comprends bien, tu ouvres d’ abord un oeil et puis l’ autre. Ensuite tu sors un bras puis l’ autre (d’ailleurs tu dis pas lesquels sortent en premier !!!) mais les pieds: hop là, les 2 en même temps !!! Tu vis dangereusement, là …:-)))

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s