Tricot – Des mots, une histoire 83

Les aiguilles me démangent les doigts… mais c’est le jour pour Olivia et mes amis, alors …

Des mots et une histoire … me trottent à nouveau dans la tête…

patchcath

…Réveillée, mais encore sous l’emprise du sommeil, je perçois les premiers bruits du dehors composés de voix et de cliquetis métalliques. Sans les surveiller vraiment, je comprends que les éboueurs sont au coin de la rue. Je sors mes bras l’un après l’autre de dessous les draps en  somnolant encore… J’ose ouvrir un œil, puis deux. Malheur ! Il fait jour maintenant. Mes yeux ont un peu de mal à soutenir la lumière qui rentre dans la chambre. Je pose vite les deux pieds par terre. Dans la cuisine, j’avale un verre de jus de fruit en faisant infuser mon thé au goût épicé. Mon ami de Paris me l’a offert « Pour toi, la Provinciale », avait-il ajouté avec un baiser sur ma joue… Une belle couleur corail envahit mon bol et l’odeur se répand déjà partout dans la pièce…

Edit : c’est ma participation à « Des mots, une histoire » 83ème édition sur le blog d’Olivia Billington. Les mots imposés sont ceux mis en gras.

patchcath